Explosion du cloud : les DSI craignent pour leur emploi

Même s'ils considèrent le cloud comme une évidence, les DSI voient aussi son émergence comme un danger. C'est ce que révèle une étude de Vanson Bourne.

Permettant de se soustraire à l'exploitation des infrastructures informatiques, le cloud est devenu une évidence pour les entreprises. C'est ce qu'estiment 90% des 200 DSI interrogés dans le cadre d'une étude de Vanson Bourne (réalisée pour le compte de Brocade). Pour autant, les décideurs informatiques consultés ont pour la plupart beaucoup de mal à gérer l'arrivée de ce nouveau modèle IT.

Pour 83% des répondants (80% en France), "les achats de services de cloud sans implication des départements informatiques vont continuer d'augmenter". Les cadres consultés sont aussi 82% (75% en France) à affirmer que "cette situation engendre des craintes concernant la sécurité de leur emploi". Un DSI sur cinq fait même état d'un "stress extrême".

La performance du système d'information en question

Pour les DSI interrogés, "ces services cloud non autorisés" présentent d'abord des conséquences négatives sur les performances de l'infrastructure informatique. Ils complexifient aussi la gestion réseau, et engendrent des "litiges avec les prestataires de services de cloud". Toutes ces craintes arrivent devant d'autres problématiques, touchant à la sécurité, la conformité, ou les contrats de niveau de service (SLA).  

L'étude de Vanson Bourne a été réalisée en 2014 auprès de 200 DSI en Chine, en France, en Allemagne, en Russie, au Royaume-Uni et aux États-Unis. 81% des répondants travaillent dans des entreprises de 500 à 5 000 salariés. 

Annonces Google