L’importance de la transformation des réseaux pour les stratégies bancaires mobiles

Les nouvelles générations de clients ont pris l’habitude de faire leurs opérations bancaires eux-mêmes via leur mobile. Les banques cherchent aujourd’hui à s’aligner sur ce nouveau mode d’interaction.

Les services et les applications cloud aident les institutions financières à satisfaire les attentes des clients et à leur proposer des services en toute sécurité, en toutes circonstances et depuis l’appareil de leur choix. Les clients utilisent désormais régulièrement des applis mobiles spécifiques pour consulter leurs comptes, faire des demandes d’emprunts et opérer des changements. Toutefois, pour que ces applis soient efficaces la connectivité réseau est fondamentale. C’est elle qui permet de maintenir les niveaux de rapidité, de sécurité et de fiabilité indispensables pour gérer le volume croissant de données sensibles transmises et recueillies par les banques au quotidien.

Un réseau hautes performances pour les services bancaires modernes

Les réseaux traditionnels étaient suffisamment performants quand la demande du marché était moins intense. La plupart n’autorisent pas les applications à monter librement en charge si bien que les cycles de déploiement peuvent s’avérer plus longs et plus complexes. Ces nouvelles applications cloud résident souvent en dehors du réseau interne et requièrent un modèle de réseau flexible.

La réponse est celle des architectures Software-Defined Networking (SDN) comme les réseaux SD-WAN (software-defined wide area networks) qui aident les entreprises à transformer leur réseau physique en un réseau virtuel avec services à la demande.  Ces architectures à base de logiciels aident les banques à créer des réseaux plus flexibles, agiles et rapides que jamais auparavant, capables d’optimiser leurs services cloud et mobiles, afin de faire vivre des expériences plus fluides et transparentes aux utilisateurs.

Qu’il s’agisse de transferts mobiles plus rapides, de réduire les temps de latence des applications de paiement ou même du support de nouvelles applications AR (Augmented Reality) et VR (Virtual Reality), le choix du SDN permet aux réseaux de s’ajuster automatiquement lors des périodes de forte densité du trafic, afin de ne pas risquer de compromettre les capacités des applications bancaires mobiles. Comme ces technologies sont pilotées par logiciel et non par le matériel, le réseau peut s’ajuster automatiquement à des niveaux de volume différents. Par exemple, le réseau d’une banque peut ajuster automatiquement sa capacité pour les périodes réputées de trafic intense, comme les cinq premiers jours du mois quand les loyers et remboursements de prêts hypothécaires sont généralement transférés des consommateurs vers les institutions financières et les gestionnaires immobiliers.

Les réseaux définis par logiciel peuvent aussi mieux supporter l’accroissement du trafic réseau au sein d’une agence, pour le maintien en ligne des capacités de transfert ou de tenue à jour des comptes, afin d’éviter les retards et risques de compromission. Quand elles auront besoin de stimuler la vitesse du réseau ou la largeur de bande, les banques n’auront plus besoin d’attendre qu’un technicien appelle le service d’assistance pour intervenir sur les équipements du réseau, ce qui peut prendre des jours voire des semaines. Cette même capacité d’automatisation intelligente intégrée au logiciel réseau traite en priorité les applications les plus importantes, pour aider à prévenir toute congestion et créer un réseau plus élastique et flexible.

Cette automatisation intelligente permet aussi d’actualiser et d’améliorer les réseaux en poussant les mises à jour des logiciels chaque fois que nécessaire, ce qui évite de devoir procéder à des mises à niveau laborieuses du matériel et facilite le support d’applications de pointe. Cette architecture flexible permet aussi aux banques de bloquer les dernières menaces de malwares et de mettre en place des mesures de sécurité robustes pour protéger les informations bancaires personnelles des clients et les actifs présents sur le réseau.

Comment intégrer une approche de transformation réussie des réseaux

Avant d’entamer la modernisation SDN d’un réseau, les institutions financières devraient définir leurs objectifs et arrêter un cahier des charges réaliste. Ainsi, les banques pourront exprimer clairement leurs exigences à leurs équipes IT et aligner correctement les besoins métier et IT. Il est important dès maintenant de faire le bon investissement dans l’infrastructure réseau car, grâce à l’efficacité des mises à jour logicielles, les réseaux d’aujourd’hui auront une plus grande longévité que les équipements réseau des années et décennies passées.

Enfin, un réseau agile et en bonne santé améliore grandement la fonctionnalité des technologies cloud qui supportent les services bancaires mobiles que les consommateurs et les employés ont pris l’habitude d’utiliser pour leurs besoins bancaires. Il est vital d’investir dans la transformation des réseaux pour mieux accompagner les nouvelles pratiques bancaires des gens. La mise en place des conditions favorables à la banque du futur débute par le déploiement du bon réseau pour supporter la technologie d’aujourd’hui, mais aussi les futures applications intelligentes optimisées par la technologie.

Annonces Google