L’IA en entreprise : mode d'emploi

De la une des journaux aux bancs du Sénat, la robotisation et l’Intelligence Artificielle ont envahi le débat public. A n’en pas douter, l’impact de ces technologies dites « intelligentes » sur nos vies et nos manières de travailler va être considérable.

Ces évolutions laissent entrevoir de nouvelles opportunités, en même temps qu’elles suscitent certaines inquiétudes. Pour beaucoup, l’Intelligence Artificielle évoque des scénarios de science-fiction où les robots prennent le dessus sur l’humanité, mais l’I.A. pourrait aussi améliorer nos vies si elle est utilisée avec prudence et si ses usages sont régulés.

Ma conviction est que ces technologies peuvent transformer l’entreprise, de manière très positive, à condition que deux principes essentiels soient respectés. L’introduction de l’I.A. doit se faire de façon éthique, en garantissant la confidentialité des données personnelles. Les organisations doivent par ailleurs placer leurs collaborateurs au centre de leurs préoccupations : il sera en effet plus que jamais nécessaire de les former et de les accompagner afin qu’ils puissent s’adapter aux évolutions de leur rôle induites par l’I.A.

La longue marche des entreprises vers l’appropriation de l’I.A.

Chez Workday, c’est lors de notre acquisition d’Identified en 2014, une entreprise spécialisée dans l’analyse prédictive, que nous avons commencé à infuser de l’I.A. au sein de nos applications. Depuis, le travail mené conjointement avec les directions RH et financières de grands groupes en France comme dans le monde, nous a permis d’affiner notre approche pour mettre ces technologies au service des métiers.

Tous nos clients étaient unanimes : leur entreprise ne parvenait pas à s’approprier l’I.A. et encore moins à la transformer en nouvelles opportunités. Dès lors, comment définir une véritable stratégie en matière d’I.A. ?

C’est pour répondre à cet enjeu que nous avons élaboré un modèle de transformation de l’entreprise en quatre étapes. Destiné à apporter un éclairage sur les manières dont l’Intelligence Artificielle pouvait modifier l’organisation de l’entreprise, il propose des pistes pour accompagner cette nouvelle transition technologique, notamment en matière d’adaptation des collaborateurs aux métiers de demain.

L’automatisation

Il s’agit de la première étape, essentielle pour beaucoup d’entreprises. Si le concept n’est pas nouveau, les progrès et la baisse des coûts des systèmes auto-apprenants ont, depuis peu, permis l’automatisation de processus dans des secteurs où c’était jusqu’alors inimaginable.

Cette étape marque le début d’une transformation de l’activité des collaborateurs, en particulier pour ceux qui effectuent des tâches répétitives liées à la manipulation de données. Les entreprises doivent anticiper ce changement et proposer des formations aux employés dont les postes vont connaître de fortes évolutions. L’automatisation est une opportunité sans précédent pour ces employés de se concentrer sur des activités à plus forte valeur ajoutée.

L’information

L’étape suivante correspond à une utilisation croissante des technologies d’analyse prédictive, pour la prise de décisions et la planification. Dirigeants, managers ou opérationnels souhaitent s’appuyer sur ces outils pour améliorer leurs processus de décision au quotidien.

Ces technologies analytiques s’appuient sur des jeux de données de plus en plus vastes et hétérogènes pour étayer les décisions métiers. La puissance du Cloud Computing, couplée à des algorithmes intelligents et à des applications analytiques avancées, permet de combiner des données issues de systèmes multiples pour générer des prévisions et révéler des tendances qui seraient sinon restées inconnues.

Lors de cette étape, il faut développer les compétences des collaborateurs en matière d’analyse et de compréhension de la donnée, afin de promouvoir une véritable transformation de l’intérieur de l’entreprise.

La découverte

Après ces deux premières étapes, la promesse de l’I.A. est déjà tenue en accélérant les gains de productivité des employés. La troisième étape consiste à généraliser ces nouvelles applications intelligentes, et à fluidifier tant les tâches quotidiennes que les processus de décision. Il s’agit désormais de passer de la question « comment pouvons-nous réaliser ce que nous faisons actuellement plus efficacement ? » à « comment transformer nos opérations pour innover et créer l’entreprise de demain ? ».

Ces mêmes technologies qui auront permis le changement, faciliteront d’ailleurs l’adaptation des employés, en proposant par exemple, via des algorithmes intelligents de recommandations, des parcours de formation personnalisés aux employés devant acquérir de nouvelles compétences.

La transformation

La dernière étape de ce processus, montre le nouveau visage d’une entreprise entièrement façonnée autour de l’intelligence : de son business model aux moyens d’engager les collaborateurs, en passant par la répartition des compétences et des profils au sein de l’organisation.

L’appropriation de l’I.A. est un processus long et complexe. Mais face à des concurrents dits « intelligence-native », l’entreprise, ainsi augmentée, aura toutes les chances de réussir.

Annonces Google