Réussir sa démarche DevOps grâce à la co-construction

Cloud, big data, IA… Les organisations sont engagées dans nombre de ruptures avec des enjeux ambitieux en matière de time-to-market, de réduction des coûts et de fiabilité. Des mouvements simples à comprendre mais qui n’en restent pas moins complexes.

Dans le contexte actuel de transformation globale, l’entreprise doit adopter des modèles de fonctionnement disruptifs pour accélérer la mise sur le marché de ses produits, sans pour autant sacrifier la qualité ni la sécurité.  Pour y parvenir, elle doit repenser le cycle de livraison d’un nouveau produit et oser mettre en place des mécanismes nouveaux avec un seul mot d’ordre : simplifier.  La capacité à relivrer et corriger prime sur la réussite au premier coup : Le « Fail Fast » et le « Test and Learn » s’imposent, tout comme l’agilité et, surtout, la co-construction. Fini les tests chronophages, place au DevOps. Mais pour agir différemment, il faut d’abord penser autrement. Comment ? En impliquant l’ensemble des acteurs de la transformation dans la réflexion ! 

Pour réussir sa démarche DevOps, pensez au CALMS

Culture, Automatisation, Lean, Mesure et Partage(ou CALMS en anglais) sont les 5 piliers du DevOps. Mais attention aux changements trop « brutaux », bien souvent vecteurs de non-adhésion de la part des collaborateurs et, par conséquent, d’échec du projet. À chaque entreprise sa culture, son histoire, son niveau de maturité… et donc son modèle DevOps : celui-ci doit en effet être adapté à chaque organisation selon ses spécificités, son secteur d’activité et ses collaborateurs, qui sont les véritables acteurs de cette transformation. En ce sens, seules les organisations aptes à conduire le changement à l’échelle globale de l’entreprise seront capables de proposer – sans l’imposer – un modèle DevOps correspondant à leur véritable ADN. Repenser ne veut pas dire tout changer mais détecter ce qui ne marche pas, le transformer. Il ne s’agit pas pour autant renoncer aux pratiques qui donnent satisfaction aujourd’hui mais, à l’inverse, d’insister auprès des collaborateurs sur les acquis qu’ils vont conserver au travers du changement. Dans le cas contraire, le risque est grand pour la DSI de ne pas tenir les délais de déploiement des projets et de perdre ainsi la confiance des métiers. Une défiance souvent synonyme de Shadow IT, et donc de risques et de surcoûts pour l’IT. Autre conséquence majeure : l’incapacité à adresser sur le marché le bon produit au bon moment, soit un manque de compétitivité qui peut s’avérer critique sur des marchés de plus en plus concurrentiels. Le sujet est principalement criant lorsque les entreprises ne proposent pas de solutions en ligne avec les attentes.

« You build it, you run it »

Face à l’accélération permanente et croissante des innovations, il est temps de mettre en place des équipes pluridisciplinaires capables de travailler ensemble sur un même produit pour en partager le cycle de vie. Ainsi, chacun pourra être informé de l’évolution du projet et anticiper sa tâche. Une vision 360° qui fluidifie les processus, à la manière des GAFA.  À la clé : des déploiements 3 fois plus rapides, une meilleure qualité logicielle et une expérience client améliorée de 110%. Des bénéfices significatifs et un haut niveau de qualité rendus possibles grâce à un alignement optimal de l’ensemble des membres de l’équipe. 

Coacher les entreprises en mode co-construction

Déployer une telle démarche de conduite de changement implique de procéder par étapes. En premier lieu, analyser la maturité de l’organisation de manière transverse pour savoir d’où l’on part. Plusieurs axes sont explorés : culture/gouvernance/méthodes et pratiques. Ensuite, travailler selon le principe de co-construction pour accompagner les différents acteurs sur les nombreux sujets liés au DevOps : quelle gouvernance mettre en place demain ? Comment mesurer les gains DevOps ? Quels outils d’automatisation et quelle convergence d’outils mettre en œuvre ? Quelle stratégie de déploiement adopter ? Autant de questions cruciales qui nécessitent un accompagnement quotidien façon coaching. Objectif : les amener à faire le bon choix quant au modèle DevOps à mettre en place ! Demain, l’entreprise sera collective, capable de se remettre facilement en question et tournée vers la vitesse. Elle ne sera plus dans un mode fataliste mais dans un modèle capable de converger vers des solutions grâce au collectif, et ce à toutes les étapes du projet. Les directeurs vont évoluer vers des rôles de coachs agiles pour animer les équipes en toute confiance, mettant de côté la hiérarchie pour déléguer de plus en plus les décisions auprès des acteurs opérationnels. Demain, l’entreprise façon DevOps sera plus ouverte et responsable que jamais. 

Annonces Google