Cloud data management : le stockage est mort, vive le stockage !

Le cloud redéfinit la notion de stockage. Avec lui, les entreprises ont pu simplifier le management de leurs données ainsi que la sauvegarde et la restauration de ces dernières.

Dans le monde de plus en plus numérique d'aujourd'hui, la donnée est littéralement devenue l’oxygène de l'entreprise : elle devient de plus plus critique et de sa bonne circulation dépend le bon développement et le futur des sociétés. De plus son volume ne fait qu'augmenter et d’ailleurs, le cabinet IDC prévoit que la quantité de données stockées dans le monde atteindra les 180 zettaoctets d’ici 2025.

Sans surprise, cette augmentation exponentielle du volume de données coïncide avec des besoins accrus en matière d'infrastructures de stockage, qui ont augmenté de 40% en seulement une année d'après l'Enterprise Strategy Group. Clairement, face à ce nouveau paradigme, le stockage traditionnel n'est plus adapté aux usages d'aujourd'hui. Avec l'avènement du cloud et maintenant du multicloud et des nouvelles menaces en matière de sécurité, le stockage de données des entreprises ne peut plus simplement se limiter à déposer des fichiers dans des boîtes, de mettre ces boîtes dans des camions et de ranger les données sur des étagères dans un hangar. Pour répondre à ces nombreux challenges rencontrés par les entreprises autour de leurs données, le modèle traditionnel de stockage doit clairement être repensé.

Peut-on encore parler de simple stockage ?

Pendant des années, il n'y a pas eu d'innovation dans la manière de sauvegarder, de stocker et de gérer les données. Mais avec la rapide adoption de la virtualisation et la montée en puissance du big data, les entreprises ont alors tenté tant bien que mal de retrouver et de restaurer toutes les données qu'elles avaient éparpillées à travers leurs systèmes legacy. Elles se sont alors rendu compte que la définition traditionnelle du stockage ne correspondait plus à leurs besoins actuels. Est alors arrivé le cloud.

Le cloud a redéfini la notion de stockage, la portant bien au-delà des limitations historiques des systèmes traditionnels que l'on remplissait comme des classeurs. Avec lui, les entreprises ont pu simplifier le management de leurs données ainsi que la sauvegarde et la restauration de ces dernières. 

Le cloud data management a en effet transformé le marché du stockage, de la sauvegarde et de la restauration en un outil créateur de valeur. Toutes les données sont maintenant managées et orchestrées de manière sécurisée entre les infrastructures publiques et privées. Ces solutions apportent en outre des fonctionnalités avancées d'archivage, de sauvegarde, de recherche, d'analytique, le tout à travers une unique plateforme scalable et accessible en tout temps, de n'importe où. Cette approche devient d'autant plus pertinente dans la mesure où nous entrons dans l'air du multicloud.

L'utilisation d'environnements multicloud en augmentation

Au cours de la dernière décennie, le cloud s'est illustré comme l'une des meilleures solutions pour gérer et stocker des données. Et maintenant, les entreprises commencent à comprendre que le recours à différents clouds correspondant à différents usages peut aussi être bénéfique et se tournent vers des approches multicloud. 

En mixant cloud publics et privés avec leur stratégie, ces sociétés gagnent en flexibilité et en capacité de mise à l'échelle. Traiter avec plusieurs fournisseurs de cloud permet ainsi de gagner en temps et en efficacité financière. Pour tirer avantage de ces environnements hybrides, elles doivent toutefois adopter des solutions de cloud management qui vont automatiser les flux de données à travers tout l'écosystème. 

Idéalement, le stockage n'est donc plus juste du stockage. Alors que les systèmes historiques étaient comme des coffres forts avec toute la valeur stockée à l'intérieur, mais difficilement accessible, tout ce qui s'y trouvait est maintenant dupliqué ailleurs pour être instantanément accessible et restaurable au cas ou quelque chose venait à briser le verrou, comme un ransomware par exemple. Car au-delà des considérations pratiques, de nouvelles menaces pèsent sur l'infrastructure, auxquelles le cloud data management apporte des réponses.

Avec des menaces comme les ransomwares, quel est le rôle du data management ?

Avec un volume et une valeur des données stockées augmentant de façon exponentielle, ces dernières sont d'autant plus attaquées. À tout moment, l'accès à celles-ci peut être compromis par un problème du système, ou pire, par une cyberattaque. Aujourd'hui, la menace de ransomware est difficile à éviter et ne fait que s'étendre. La liste des victimes ne cesse d'ailleurs de s'allonger et aucun secteur n'est épargné par ce qui ressemble de plus en plus à une épidémie. L'attaque WannaCry a bien prouvé que les cybercriminels ne faisaient pas de distinction. Il y en a eu pour tout le monde et la question n'est pas de savoir si une entreprise va être touchée, mais plutôt quand.

Étant donné le paysage actuel des cybermenaces et l'explosion des fuites de données, il ne sert plus à rien d'essayer d'empêcher l'inévitable. Les entreprises doivent prendre une longueur d'avance avec des systèmes capables d'être restaurés rapidement pour ne pas avoir à payer la rançon en cas d'attaque et minimiser au maximum l'impact de celle-ci sur le business. La sauvegarde n'est plus une simple politique d'assurance. Avoir une solution efficace peut transformer une attaque ransomware coûteuse et désastreuse pour votre activité en un inconvénient mineur.

Bien qu'aucune combinaison de solutions de sécurité ne puisse garantir qu'elles soient complètement protégées des ransomwares, les entreprises peuvent contenir le problème en intégrant une politique de sécurisation et de protection des données. Même si elles rendent la vie compliquée aux attaquants, ces sociétés doivent s'assurer de toujours pouvoir accéder à leurs données si jamais une attaque finit par percer.

Vive le stockage

Le stockage répond donc aujourd'hui à des impératifs de disponibilité, de sécurité, de compliance ou encore de sauvegarde qui dépassent largement ce qu'il était possible de faire avec les solutions traditionnelles. Le cloud apporte évidemment des réponses à ces problématiques mais peut aussi déboucher sur une certaine complexification du stockage qui deviendrait néfaste pour l'entreprise. En s'appuyant sur le cloud data management il est alors possible d'adresser l'ensemble de ces problématique et de les gérer depuis un point unique en toute simplicité.

Annonces Google