Cisco rachète Tandberg pour 3 milliards de dollars

Deux ans après avoir mis la main sur WebEx, Cisco persiste et signe dans le collaboratif et croque Tandberg. Les premières synergies financières sont attendues pour 2011.

Collaboratif, vidéoconférence et téléprésence sont loin d'être de vains mots pour Cisco. L'équipementier réseaux et télécoms l'a démontré par une annonce choc en mettant 3 milliards de dollars sur la table pour s'emparer de Tandberg.

Cette offre amicale, entièrement réalisée en numéraire, valorise l'action Tandberg à 18,88 euros (153,5 couronnes norvégiennes). Ce qui correspond à une plus-value de 11% par rapport à la clôture du dernier cours de l'action à la bourse d'Oslo.

Si elle peut paraître faible de prime abord, la plus-value ressort cependant à 25,2% une fois remise en perspective, c'est-à-dire en comparant la valorisation rapportée à la moyenne du cours de l'action sur les 3 derniers mois.

Le rachat prévoit l'intégration complète de l'ensemble des gammes de l'éditeur norvégien au sein du portefeuille de solutions collaboratives de Cisco. Pour l'occasion, une nouvelle entité métier sera créée : baptisée Telepresence Technology Group, elle sera présidée par Fredrik Halvorsen, l'actuel P-DG de Tandberg.

Malmené sur les marchés des autocommutateurs et des routeurs, Cisco trouve avec la téléprésence un véritable relais de croissance

Une décision qui survient un peu plus de 2 mois après la volonté affichée par Cisco à propulser les services de conférence Web de sa filiale WebEx dans le cloud computing, qui s'inscrit dans la continuité de stratégie Unified Computing de mars dernier (lire notre article). 

Cette acquisition arrive en tout cas à point nommé pour Cisco. En pleine période de crise, elle constitue tout d'abord un signe très positif au marché en montrant sa capacité à assurer son développement par le biais d'une grande opération de croissance externe.

Ensuite, elle permet à Cisco - malmené sur le marché des autocommutateurs PBX et des routeurs - de s'appuyer sur un puissant relais de croissance. Car le marché global du collaboratif est estimé par son P-DG John Chambers à 34 milliards de dollars. Un marché sur lequel il se verrait bien jouer le premier rôle.

Cette opération a d'autant mieux été acceptée par le marché - l'action de Cisco ayant à peine reculé d'1% en ouverture du Nasdaq jeudi matin contre une hausse de 13% à la bourse d'Oslo pour l'action Tandberg - que sa proie affiche des indicateurs financiers dans le vert. Avec, pour son deuxième trimestre 2009, un chiffre d'affaires de 204,6 millions de dollars, en hausse de 5% sur 1 an et un bénéfice opérationnel de 43 millions de dollars (+4,3%). 

Prévue d'être finalisée en début d'année prochaine, l'acquisition de Tandberg par Cisco nécessitera cependant l'aval des actionnaires de Tandberg pour être entérinée, tout comme celui des autorités de régulation financières et anticoncurrentielles. Un indispensable prérequis avant d'envisager les premières retombées financières prévues selon Cisco dès 2011.

Cisco rachète Tandberg pour 3 milliards de dollars
Cisco rachète Tandberg pour 3 milliards de dollars

En savoir plus Enquête : La révolution collaborative de la téléprésence Analyse : Téléprésence : les points clés pour l'aborder avec sérénité Dossier : Les multiples réalités du travail collaboratif Collaboratif,...