La Chine en tête du classement des supercalculateurs

La Chine en tête du classement des supercalculateurs Pour dominer le classement des supercalculateurs les plus puissants de la planète, il faut désormais afficher une puissance de calcul de plus de 33,8 pétaflop/s.

Les insistantes rumeurs disaient vrai : c'est bien la Chine qui dispose aujourd'hui du supercalculateur le plus puissant du monde selon le dernier classement "Top500" (ouvert aux volontaires) qui fait autorité dans le domaine.

Son nom: le Tianhe-2 (soit  "Voie lactée 2"). Il a affiché une performance de 33.86 pétaflop/s, soit deux fois plus que le numéro 2 du classement, le Titan, qui se trouve lui aux Etats-Unis.

La Chine avait déjà pris la tête de ce classement semestriel en novembre 2010 avec le Tianhe-1A . A peine cinq semestres plus tard, le Tianhe 1A n'est plus que 10e, avec ses 2.5 pétaflop/s, ce qui montre l'ampleur et la vitesse des progrès réalisés ces dernières années sur ce secteur de pointe.

3 millions de cœurs

Développé par l'Université nationale des techniques de Défense (NUDT), le Tianhe-2 dispose de 32 000 processeurs Xeon dopés par 48 000 Xeon Phi, pour un total de plus de 3 millions de cœurs. Installé au "DOE", le département de l'énergie américaine, le numéro 2 du classement a un bien meilleur ratio puissance de calcul/nombre de cœurs, avec certes deux fois moins de puissance de calcul (17,5 pétaflop/s ) mais aussi six fois moins de cœurs (un demi-million).

A noter que c'est la distribution Linux chinoise Kylin qui pilote le Tianhe-2 . "La plupart des éléments du système ont été développés en Chine : interconnexion, OS, logiciels, processeur front-end... La technologie Intel a néanmoins été utilisée pour la puissance de calcul", fait remarquer Jack Dongarra du Top500.

La France à la 11e place

Même si les Etats-Unis perdent la première place de ce Top500, ils détiennent près de la moitié des 500 supercalculateurs les plus puissants du monde. La Chine est deuxième, mais loin derrière avec 65 machines, devant le Japon, le Royaume Uni et la France

L'Hexagone est absent du Top 10, mais se trouve à la 11e place avec le "Pangeo" que Total a mis en place en début d'année (2 pétaflop/s) . Autre français : le "Curie", notamment utilisé pour percer les mystères de la création de l'univers, est 15e avec 1,3 pétaflop/s.
 

 
Les 10 supercalculateurs les plus puissants du monde
Site Nom / Fournisseur Nombre de cœoeurs Puissance - Rmax (TFlop/s) Pic théorique - Rpeak (TFlop/s)
Source : Top500.org
1 - Chine (National University of Defense Technology) Tianhe-2 (MilkyWay-2) / NUDT 3,120,000 33,862.7 54,902.4
2- Etats-Unis (DOE) Titan / Cray 560,64 17,590.0 27,112.5
3- Etats-Unis (DOE) Sequoia - BlueGene/Q / IBM 1,572,864 17,173.2 20,132.7
4- Japon (RIKEN, Advanced Institute for Computational Science - AICS) K computer, SPARC64 VIIIfx / Fujitsu 705,024 10,510.0 11,280.4
5- Etats-Unis (DOE) Mira - BlueGene/Q / IBM 786,432 8,586.6 10,066.3
6- Etats-Unis (Texas Advanced Computing Center/Univ. of Texas) Stampede / Dell 462,462 5,168.1 8,520.1
7- Allemagne (Forschungszentrum Juelich, FZJ) JUQUEEN - BlueGene/Q / IBM 458,752 5,008.9 5,872.0
8 - Etats-Unis (DOE) Vulcan - BlueGene/Q / IBM 393,216 4,293.3 5,033.2
9- Allemagne (Leibniz Rechenzentrum) SuperMUC / IBM 147,456 2,897.0 3,185.1
10- Chine (National Supercomputing Center, Tianjin) Tianhe-1A / NUDT 186,368 2,566.0 4,701.0

Annonces Google