A la découverte des différents formats de snippets sur Google

A la découverte des différents formats de snippets sur Google Ils ont envahi les pages de résultat de Google et aspirent une part croissante du trafic naturel : visite guidée au pays des snippets de la SERP et des perspectives qu'ils ouvrent (ou non) pour le SEO.

Tomber sur une page de résultat de Google sans aucun contenu enrichi devient un exploit. En tête de page, à droite, au milieu des résultats naturels, ou partout en même temps, ces blocs ont pris leurs quartiers sur la SERP. Ils apportent des informations issues d'extraits de sites, de données d'entreprises partenaires ou de bases de données propres au moteur de recherche et participent à consolider le statut de moteur de réponse – et non plus de moteur de recherche – que Google cherche à atteindre. Cependant, tous n'ont pas le même intérêt pour le référencement naturel. Voici un panorama SEO des snippets les plus fréquents sur les SERP de Google (dans le tableau ci-dessous, cliquez sur l'intitulé du contenu enrichi pour accéder à davantage de détails).

Format de contenu enrichi 

Emplacement dans la SERP Desktop

Emplacement dans la SERP smartphone

Sitelink

Position 1 (grand format)

Parmi les liens bleus (petit format)

Position 1 (grand format)

Parmi les liens bleus (petit format)

Vidéo

Position 1 et parmi les liens bleus

Position 1 et parmi les liens bleus

Image

Position 1

Regroupées en bloc parmi les liens bleus

Avis

Parmi les liens bleus

Parmi les liens bleus

A la Une

Position 0

Position 0

People also ask

Encadré sous la position 0 ou parmi les liens bleus

Sous la position 0 ou en bas des liens bleus

Carrousel

Position 0

Sous le knowledge graph

Carrousel vidéo ou image

Position 1 ou parmi les liens bleus

Sous la position 0 et parmi les liens bleus

Featured snippet

Position 0

Position 0

Réponse instantanée

Position 0

Position 0

Knowledge graph

A droite

Position zéro (contact entrerpise)

Position zéro

Knowledge graph local

A droite

Position 0

local pack

Position 0

Position 0

Evénement

Position 0, à droite, parmi les liens bleus

Position 0 et parmi les liens bleus

Produit

Parmi les liens bleus

Parmi les liens bleus

Sitelinks

Lorsque la requête correspond précisément au nom d'un site, l'internaute voit souvent en première position un résultat accompagné de plusieurs liens supplémentaires vers des pages du même site. Selon Google, ce format est géré par un algorithme sensible aux "liens internes [à votre] site" c'est pourquoi il recommande de veiller "à utiliser un texte d'ancrage et un texte alt informatifs, concis et sans répétitions". Les référenceurs ont par ailleurs observé que la concordance entre la requête et la page, le maillage interne et le trafic du site ont une influence. Dans certains cas, un formulaire de recherche à même la SERP renvoie vers une autre page de résultats exclusivement dédiée au site ou vers le moteur de recherche interne au site.

© JDN

Le sitelinks existe aussi en version mini dans les résultats naturels, sur des recherches plus généralistes.

© JDN

Vidéo

Les vidéos se présentent accompagnées d'une petite vignette avec un titre en bleu associé à la plateforme qui les publie. Être bien référencé sur la plateforme d'origine est la meilleure façon d'apparaître dans ces résultats. Les référenceurs constatent qu'une concordance est nécessaire entre la requête et le titre de la vidéo. Les vidéos postées directement sur un site peuvent recourir aux balise schema.org pour aider les robots à les identifier.

© JDN

Le format featured video met en avant une vidéo dans une grande vignette, au-dessus d'une liste de vidéos avec de petites vignettes.

© JDN

Images

Les images issues des blocs qui illustrent les pages de résultats de Google sont sélectionnées à partir des résultats "images" pour la même requête, parmi les mieux positionnées. L'optimisation SEO classique des images reste le meilleur moyen d'y figurer. En cas de requête contenant le mot "images de", le bloc d'images s'étend sur trois rangées au lieu d'une seule. 

© JDN

Avis

A la différence des autres formats de réponse, ce petit snippet a obligatoirement besoin de quelques lignes de code HTML pour apparaître sur la SERP. Le moteur utilise des avis laissés par des internautes sur une page du site, encadrés de balises schema.org "review" pour identifier le nombre d'étoiles, le nom de l'auteur de l'avis et le corps de son commentaire.

© JDN

Actualités "A la une"

Les résultats présentés dans ce petit carrousel émanent de sites référencés par Google comme sites d'informations. Un algorithme et des robots spécifiques pour les actualités sélectionnent les résultats jugés les plus pertinents quelques minutes ou quelques heures après leur parution. Ce carrousel est rafraîchi plus régulièrement quand la concurrence est accrue sur les sujets les plus brûlants.

© JDN

People Also Ask

Cet encadré propose à l'internaute une liste de trois ou quatre questions proches de la requête formulée. Lorsque l'internaute clique sur l'une des questions, une courte réponse apparaît, avec un lien bleu vers le site d'origine de l'extrait et parfois une image. Chaque clic sur une question génère l'apparition d'autres questions, et ce indéfiniment. Ce format de réponse offre une opportunité de trafic organique pour les sites de contenus, car les réponses qu'il contient sont souvent incomplètes et incitent l'internaute à cliquer sur le lien pour lire la suite. Contrairement aux autres formats de la SERP, les extraits sélectionnés pour ce rich snippet ne sont pas toujours issus des sites les mieux positionnés, du moins sur la requête originelle.

© JDN

Les carrousels

Les carrousels les plus courants sont ceux qui présentent des images ou des vidéos. Il n'y a pas d'optimisation spécifique pour ce type de résultat : il faut être bien positionné, dans un format identifiable pour les robots de crawl et coïncider précisément avec la requête.

Carrousel d'images sur smartphone. © JDN
Carrousel de vidéo. © JDN

De moins en moins nombreux, d'autres carrousels présentent sur une ligne défilante films, albums, marques, jeux vidéo, voire épisodes de série. Si l'internaute clique sur un titre de chanson du carrousel, par exemple, il est envoyé vers une SERP dédiée à cette chanson, d'où il pourra rejoindre une plateforme vidéo (le plus souvent Youtube) pour écouter la chanson : un parcours qui laisse peu de place au SEO des sites Internet.

Carrousel de titres de chansons.Cliquez pour zoomer. © JDN
Carrousel de marques. Cliquez pour zoomer. © JDN

Featured snippet

Ce petit format de réponse se compose généralement d'une partie de texte en noir, extrait du contenu d'une page Internet sélectionnée par le moteur. Il contient un lien bleu en bas de l'encadré, renvoyant vers la page source, et souvent, une image, issue ou non du même site. Le contenu des featured snippet prend principalement la forme d'un paragraphe, d'une liste, d'une recette, d'un tableau.

Paragraphe, recette, tableau et liste, les quatre formats de featured snippets les plus courants. Cliquez pour zoomer. © JDN

Le site source se trouve presque toujours sur la première page de la SERP. Olivier Andrieu, consultant SEO et fondateur du site de référence Abondance, a noté dans l'édition 2018-2019 de son ouvrage "Comment réussir son référencement web" que, sur le planificateur de mots clés de Google, les requêtes donnant lieu à un featured snippet correspondent à "un nombre de recherches mensuelles assez faible". Pour l'instant, rien n'indique que les balises schema.org aient une influence sur l'obtention d'un featured snippet.

One box

Météo, calculs, traduction, cours de la Bourse, âge d'une célébrité, etc, certaines requêtes très générales aboutissent à un large encadré avec la réponse. Qu'elle soit issue de la base de données de Google ou d'un partenariat avec une entreprise, la one box ne recèle pas de grande perspective pour un référenceur.

© JDN

Knowledge Graph

Ce format répond à un besoin informationnel. Il occupe l'espace soit à droite, soit en haut des résultats naturels. Le knowledge graph livre le plus souvent des informations issues de Wikipedia, assorties de photos piochées parmi les mieux référencées de Google Images. Obtenir l'ouverture d'une page Wikipedia et publier des images bien optimisées sur son site, voilà les deux portes d'entrée pour ce snippet très sélectif. Les recherches associées, en bas de l'encadré, trouvent aussi leur source sur Wikipedia.

Seuls quelques knowledge graph contact, sont directement accessibles au référencement, via les balises ContactPoint et Book.

Différents formats de de knowledge graph et leurs fonctionnalités. Cliquez pour zoomer. © JDN

De nouvelles fonctionnalités, fruits de partenariats ou des bases de données de Google viennent régulièrement s'ajouter au contenu des knowledge graph : avis des consommateurs, accès aux plateformes diffusant la musique d'un artiste, questions réponses, événements, etc.

Local Pack

Nourri des informations issues de Google Maps et des fiches Google My Business des professionnels, le Local Pack apparaît sur les requêtes locales qui ne correspondent pas à une enseigne en particulier, comme "infirmière Versailles" ou "restaurant gastronomique Nice".

© JDN

Les entreprises sélectionnées ne sont pas toujours présentes dans les résultats naturels. Les liens sur les trois sites choisis dans le local pack renvoient vers les fiches Google My Business localisées sur Google Maps.

Les hôtels bénéficient d'un traitement différent : leur pack local indique les prix des hôtels, les prix moyens du marché et offre des filtres de personnalisation du choix. Toutes ces informations proviennent de la fiche Google My Business de l'établissement.

© JDN

Knowledge Graph local

La fiche commerçant se nourrit d'informations collectées sur Internet et sur le compte Google My Business s'il existe. Le moteur de recherche n'attend pas que le professionnel se soit manifesté pour offrir des services aux internautes. Il est possible de réserver une table via le knowledge graph local sans même que le propriétaire du restaurant ait revendiqué la propriété de sa fiche.

© JDN

Evénement

Soucieux de pourvoir aux besoins de divertissements des internautes, Google multiplie les formats d'informations sur les événements : dans un carrousel en one box, intégrés au knowledge graph local de l'établissement ou en sitelinks dans les résultats naturels.

Trois formats de de présentation d'événements sur la SERP. Cliquez pour zoomer. © JDN

Pour le consultant SEO Olivier Andrieu, "les affichages dans la one box et dans les résultats naturels n'obéissent pas aux mêmes règles." Les prochains concerts visibles en liens bleu résultent de la présence des balises de données structurées <event> sur le site. Rien ne permet de savoir si l'algorithme prend en compte de la même façon ces balises pour présenter les autres résultats.

Shopping

Nombre de sites e-commerce jouent une partie de leur chiffre d'affaires dans la visibilité des produits sur la SERP. Or, l'expansion d'espaces de contenus sponsorisés de plus en plus sophistiqués rend les résultats naturels moins visibles et moins séduisants. Cependant, les balises de données structurées qui encadrent la présentation d'un produit donnent de précieuses indications aux robots, qui transmettent aux internautes, en gris sous le fil d'Ariane, le prix et l'état du stock.

© JDN

Et aussi : 

Annonces Google