Comment les chatbots peuvent (un peu) aider au SEO

Comment les chatbots peuvent (un peu) aider au SEO Les questions des internautes à un bot permettent d'aiguiser une stratégie sémantique, voir de découvrir de nouvelles requêtes sur lesquelles se positionner.

Les chatbots améliorent l'expérience client sur les sites Internet mais pas que. En étant au contact des utilisateurs, ils recueillent leurs questions avec une finesse qu'aucun outil de Google ne peut offrir. Des informations qui peuvent ensuite servir de base éditoriale pour améliorer les performances SEO de certaines pages.

Les prérequis

Utiliser les données de son chatbot pour optimiser son SEO demande d'abord de la patience. Les sites français qui disposent d'un chatbot sont souvent ceux de grands comptes, remarque Benoît Rousseau, responsable de la performance des contenus chez Performics, avec déjà un trafic significatif. Pourtant, il considère qu'"il faut au moins un an d'interactions entre les internautes et le chatbot pour avoir suffisamment de data". Idem chez 20 Minutes, où le responsable SEO, François Moreau, a attendu la fin de l'année 2018 pour exploiter "les millions de requêtes écrites par les utilisateurs sur le chatbot messenger du site depuis le début de l'année".

Trier et utiliser les données

"Il faut au moins un an d'interactions entre les internautes et le chatbot pour avoir suffisamment de data"

Toutes les interactions ne représentent pas une opportunité pour le SEO. Ce qui intéresse le référenceur : distinguer des intentions de recherche précises et récurrentes parmi les visiteurs de son site, enrichir le contenu de ses pages et capter des positions et du trafic depuis les SERP des moteurs de recherche. L'analyse des questions des visiteurs a permis au responsable de 20 Minutes de trouver une nouvelle requête : "horoscope chinois", qui intéressait les visiteurs mais ne remontait pas dans la Search Console car faute "de page correspondante". "Nous avons ensuite vérifié que cette requête était porteuse en SEO", poursuit François Moreau, puis une page a été créée, sur laquelle le site se positionne désormais. 

© JDN

Les référenceurs en quête d'intentions de recherche très fines ont tout intérêt à croiser les informations issues du chatbot avec celles de la Search Console, de Google Trends et d'outils de recherche de mots-clés, comme SimilarWeb, SEMRush ou Yooda insights.

Enrichir son contenu 

"La FAQ peut être l'endroit idéal pour ajouter les informations issues des questions du chatbot"

Dans une stratégie éditoriale reposant sur les données du chatbot, "les réponses doivent être très concrètes", souligne Benoît Rousseau, qui donne l'exemple d'un de ses clients. Pour ce parc d'attraction, il s'est agi de créer des pages répondant à des questions aussi basiques que "Où est l'entrée", "Comment ne pas attendre pour telle attraction" etc..

Selon l'objectif, il associe souvent différents types de contenus pour ses clients, pour mieux en améliorer les performances. "Un simple texte informationnel peut très bien faire l'affaire, mais aussi un texte associé à une vidéo pour expliquer quelque chose, un texte et un code promo pour répondre à une frustration des clients, un texte et un formulaire pour faciliter la prise de contact…" 

Benoît Rousseau évoque aussi le cas de l'un de ses clients, acteur majeur de l'agroalimentaire, qui proposait des recettes de cuisine à ses visiteurs via le chatbot. Il s'est rendu compte que trois nouvelles recettes en particulier étaient particulièrement demandées.  Trois pages bien optimisées ont donc été créées. Résultat, en quelques mois,  les différentes catégories du site contenant les recettes ont vu leur trafic organique augmenter de 10%.

Les deux exemples cités plus haut, que ce soit le site agroalimentaire ou 20 Minutes, ont abouti à des créations de pages. Mais Benoît Rousseau conseille aux référenceurs de toujours commencer par analyser le contenu déjà existant sur le site : "reprendre ou enrichir des pages déjà existantes et les mailler plus systématiquement peut être suffisant, voire enrichir la rubrique FAQ qui peut être l'endroit idéal pour ajouter ce type d'informations".

Et aussi : 

Autour du même sujet

Comment les chatbots peuvent (un peu) aider au SEO
Comment les chatbots peuvent (un peu) aider au SEO

Les chatbots améliorent l'expérience client sur les sites Internet mais pas que. En étant au contact des utilisateurs, ils recueillent leurs questions avec une finesse qu'aucun outil de Google ne peut offrir. Des informations qui peuvent...