Safari met le cap sur les extensions

La version 5 du navigateur d'Apple renforce la prise en charge de la nouvelle version du langage HTML. Parallèlement, l'éditeur dévoile un SDK pour l'iPhone OS 4.

Dans la droite ligne des dernières versions d'Internet Explorer, Opera et Firefox, Apple fait sans grande surprise une place assez large à HTML5 au sein de la dernière version de son navigateur. Au programme des nouveaux éléments supportés : la lecture en plein écran, le glissé-déposé des attributs ou encore la géolocalisation.

Sur les standards d'ores et déjà recommandés par le W3C, Safari 5 fait figure de bon élève, atteignant la note de 100% au test Acid3 (qui est centré sur HTML 4 et une partie de CSS 3). L'éditeur revendique aussi un niveau de performance d'exécution des codes Javascript d'environ 30% supérieur à celui de Safari 4.

 

Un SDK basé sur les standards Web pour créer les extentions

Mais l'une des principales évolutions de cette mouture porte sans nul doute sur l'introduction d'un système d'extensions. Safari rejoint ainsi Firefox, Opera et Internet Explorer, qui proposaient déjà cette possibilité. Apple dévoile un outil adapté à leur développement et leur packaging : Extension Builder. Tout comme les plugin Chrome, les extensions Safari doivent être programmées en HTML, CSS et Javascript. Ce qui devrait faciliter leur portage sur le navigateur de Google.

iPhone OS 4 : les applications peuvent être soumises à Apple à partir du 10 juin

Mais pour être installées, elles devront être dotées d'un certificat d'Apple. Tout comme les applications pour l'iPhone, le groupe se donne ainsi le droit d'autoriser ou non une extension.

 

1 500 API pour l'iPhone OS 4

Cette semaine, Apple a également dévoilé une version beta de l'environnement de développement de son futur iPhone OS 4. Au chapitre des nouveautés : la gestion du multi-tâches, la possibilité de créer des dossiers d'applications, la gestion de messagerie unifiée. Moins attendus, l'iOS 4 introduit la possibilité de changer de fond d'écran, la vérification orthographique dans Mail et Notes, l'application iBooks et la possibilité de créer des listes personnalisées de lecture de musique sur l'iPhone. Pour les photos et vidéos, il est possible de faire la mise au point en touchant l'écran.

La version beta de l'iPhone SDK 4GM est naturellement livrée avec une pré-version du système d'exploitation mobile. Le kit affiche 1500 nouvelles API en vue d'intégrer l'ensemble des nouveautés. Le kit de développement nécessite l'une des dernières versions de Mac OS X pour fonctionner (10.6.2 ou 10.6.3).

La sortie de la version 4 de l'iPhone OS est prévue pour le 21 juin prochain. En attendant, les développeurs et éditeurs d'applications pour le terminal d'Apple peuvent commencer à soumettre leurs logiciels pour l'iPhone OS 4 à partir du 10 juin.

Safari met le cap sur les extensions
Safari met le cap sur les extensions

En savoir plus Dossier : Bonnes feuilles : Développer pour l'Iphone et l'Ipad Dans la droite ligne des dernières versions d'Internet Explorer, Opera et Firefox, Apple fait sans grande surprise une place assez large à HTML5 au...