Internet Explorer 11 : les premières informations

Internet Explorer 11 : les premières informations IE11 introduit le support de l'accélération 3D WebGL, et améliore la prise en charge de JavaScript. Il prend aussi en charge Google SPDY pour accélérer le chargement.

Une version de développement de Windows 8.1 qui avait fuité sur le web (contenant la prochaine version d'IE) laissait présager qu'Internet Explorer 11 allait supporter la technologie d'accélération 3D WebGL. L'information semble se confirmer. La préversion du navigateur présente dans Windows Server 2012 RE, dévoilée hier, intègre bien en effet cette technologie.

Schématiquement, WebGL permet d'avoir recours au langage de description d'interface 3D (et 2D) OpenGL depuis une code JavaScript, et de tirer parti ensuite des cartes graphiques intégrant cette technologie. Après l'abandon des filtres DirectX dans IE10, Microsoft semble donc tourner complétement la page de sa brique d'accélération 3D maison, du moins pour son navigateur.

Le support de WebGL dans IE est plutôt une bonne nouvelle pour les développeurs web, cette technologie étant déjà officiellement adoptée par Mozilla et Google. Il s'agit aussi d'un changement de cap pour l'éditeur qui s'est jusque-là toujours opposé à l'intégration de WebGL dans Internet Explorer, officiellement "pour des raisons de sécurité".

Parmi les autres évolutions pointées du doigt, IE11 introduit aussi la prise en charge de SPDY, un protocole signé Google conçu pour accélérer le temps de chargement des pages par un mécanisme de compression des requêtes. 

Mais Internet Explorer 11 introduit beaucoup d'autres évolutions. Au programme : une meilleure gestion des zooms en JavaScript, des petites nouveautés touchant au CSS, mais aussi des évolutions visant à rendre IE11 plus proche d'un rendu Gecko ou Webkit. Là encore, c'est plutôt une bonne nouvelle.

 Télécharger Windows Server 2012 RE 

Autour du même sujet

Annonces Google