EBITDA : définition, calcul et synonymes

Définition du mot EBITDA

Sigle anglais pour Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization, l'EBITDA désigne communément les revenus d'une entreprise avant soustraction des intérêts, impôts, dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations. Indicateur des résultats économiques d'une entreprise créé aux États-Unis, l'EBITDA est également connu en France sous le sigle BAIIA (Bénéfices Avant Intérêts, Impôts et Amortissements) et se rapproche assez sensiblement de l'excédent brut d'exploitation (EBE). Il correspond ainsi au profit généré par l'activité d'une entreprise et permet de dégager la création de richesse des entreprises, dans l'optique de pouvoir les comparer entre elles sans avoir à tenir compte des différences de traitement comptables. L'EBITDA est différent de l'EBIT. Un EBITDA positif signifie qu'une entreprise est rentable mais pas qu'elle est bénéficiaire. En effet, l'EBITDA ne prend pas en compte la politique d'investissement, de financement et l'impact des impôts et taxes.  Au contraire, un EBITDA négatif signifie que la société n'est pas profitable. 

EBITDA : le calcul

Il existe deux méthodes de calcul de l'EBITDA :
EBITDA = Chiffre d'affaires hors taxes - Achats - Charges externes - Charges de personnel - Autres charges
EBITDA = Résultat net + Charges d'intérêts + Charges d'impôts + Amortissements et provisions

Synonyme(s) du mot EBITDA

BAIIA

Voir aussi : EBIT | EBE 

Dictionnaire comptable et fiscal

Annonces Google