TRI (taux de rentabilité interne) : définition, calcul, traduction

Définition du mot TRI (taux de rentabilité interne)

Le taux de rentabilité interne (TRI) est un indicateur important qui permet de mesurer la pertinence d'un projet. Son principe est simple : il prend en compte tous les flux (achats, ventes, revenus, frais, fiscalité...) et ramène tout sur un rendement annuel. Cela permet ainsi de comparer des projets qui au départ n'ont pas grand-chose en commun. C'est un indicateur qui est donc avant tout financier, une aide à la décision avant tout investissement.

Il est généralement complété par une prime de risque, par rapport à un placement totalement sécuritaire. Prenons l'exemple d'un investisseur qui hésite entre l'immobilier et les emprunts d'Etat. Dans le premier cas, il peut bénéficier d'un effet de levier lié au crédit, de loyers, mais cela impliquera également des charges, des impôts, et une incertitude sur le prix de vente futur, en fonction du marché. Dans le second cas, il bénéficie d'un placement sans risque à durée déterminée. Si le TRI du projet immobilier ressort à 4,60 % et que le TRI de l'investissement en titres d'Etat ressort à 4,20 %, l'investisseur devra décider si la différence de 0,40 % justifie la prise de risque liée au marché immobilier.

TRI (taux de rentabilité interne) : le calcul

De façon simple, le TRI se calcule en prenant en compte les flux entrants, les flux sortants, le tout ramené sur une année. L'objectif est d'aboutir à un taux annuel. Sachant que t correspond au nombre d'années, le calcul est donc : TRI = (flux entrants / flux sortants) ^ [(1 / t) - 1]

Traduction du mot TRI (taux de rentabilité interne) en anglais

Internal Rate of Return (IRR)
Before you start any project, check the IRR.
Avant de commencer un projet, vérifie le TRI.

Dictionnaire économique et financier