Chrome : compression rime avec accélération

Google intègre à son navigateur Chromium une fonctionnalité expérimentale de compression de flux. Reprenant la philosophie d'Opera Turbo, il entend ainsi accélérer les temps de chargement.

L'équipe de développement de Chrome pour Android livre une fonctionnalité expérimentale visant à booster la vitesse de chargement des pages web. Faisant appel à des mécanismes similaires à ceux d'Opera Turbo, il s'agit d'un dispositif de compression de données.

Intégrée pour l'heure à un build de Chromium, cette possibilité n'est pas activée par défaut. Mais, elle peut l'être par le biais du SDK d'Android depuis un terminal mobile connecté en USB au PC opérant Chromium (en lançant le commande : adb shell "echo "chrome -enable-spdy-proxy-auth" > /data/local/tmp/content-shell-command-line', comme l'explique The Next Web).

Selon Google, cette fonctionnalité a pour but de "réduire la consommation de données en chargeant des pages web optimisées via les serveurs de proxy de Google". Des machines qui, rappelons le, font appel au protocole de priorisation et de multiplexage de fichiers SPDY (une technologie également signée Google).

 Voir le build Chromium


Navigateurs / Navigateur Internet