HTTP/2 : une nouvelle ère de performance s'ouvre pour le Web

La version 2 du protocole a été finalisée par l'IETF. Sa spécification est sur le point d'être publiée par l'organe de standardisation.

La deuxième version du protocole Hypertext Transfer Protocol (HTTP) vient d'être finalisée par l'IETF (Internet Engineering Task Force). Mark Nottingham, président du groupe de travail HTTP au sein de l'organe de standardisation, l'a annoncé ce 18 février. La publication officielle de la spécification devrait intervenir sous peu. C'est une étape importante. Il s'agit de la première version majeure du protocole depuis la sortie de HTTP 1.1 en 1999. 

Compatible avec les APIs de la version 1.1, HTTP/2 a pour but notamment d'accélérer le temps de chargement des pages, mais aussi de mieux gérer les connexions persistantes. L'un de ses principaux apports ? Il offre la capacité de multiplexer les requêtes sur la même connexion TCP. A cela s'ajoutant une meilleure gestion de la priorité des requêtes et la compression des en-têtes HTTP. Un ensemble d'évolutions qui sont notamment introduites par la technologie SPDY (prononcer speedy) intégrée à HTTP/2 sous l'impulsion de Google

Intégrer un nombre plus important de requêtes

L'apport du multiplexage des requêtes permettra aux sites de pouvoir intégrer un nombre potentiellement beaucoup plus grand de requêtes par page, sans pour autant grever la performance. Une problématique qu'illustrent nos classements mensuels des ténors du web ou du e-commerce en matière de performance web.

Mais, la nouvelle mouture apporte aussi beaucoup d'autres nouveautés. Parmi elles, on relève le push de code HTML ou CSS, qui pourront ainsi être chargés proactivement dans le cache du client, mais aussi une meilleure gestion du chiffrement, sans oublier un protocole désormais binaire pour plus de performance (lire le post de Mark Nottingham).

Du côté des éditeurs de navigateur, Google a déjà annoncé la prise en charge de HTTP/2 par Chrome. La nouvelle version est au programme des évolutions de Chrome 40, sorti fin janvier. Le protocole est aussi pris en charge par Firefox 36, qui vient d'être dévoilé par la fondation Mozilla.

 Source : FAQ sur HTTP/2

HTML / FAQ