La révolution xPaaS et la méthode BizDevOps

Le Platform-as-a-Service connaît une popularité croissante car il permet de développer et de gérer des applications en s’épargnant les nombreuses contraintes et frais liés à l’infrastructure. Selon IDC, le marché des solutions PaaS devrait peser 20,3 milliards de dollars en 2018.

Les éditeurs proposent un large choix de produits middleware sous la forme de services, comme les solutions iPaaS (integration Platform-as-a-Service) et bpmPaaS (business process management Platform-as-a-service). Collectivement désignées par le terme xPaaS par Gartner en 2013, ces solutions tirent parti du Cloud pour accélérer les processus de développement d’applications et l’exploitation, les simplifier et les assouplir, et réduire les risques.

Cette rencontre du middleware et du Cloud, à l’origine du concept DevOps, a radicalement transformé les méthodes de développement et d’administration des applications. Aujourd’hui, on assiste même à un rapprochement entre décideurs business et équipes IT pour mieux satisfaire les exigences de développement des logiciels.

Un cycle de développement accéléré

L’approche xPaaS accélère le cycle de développement des applications. Pour innover et devancer la concurrence, une entreprise doit pouvoir expérimenter des idées rapidement, sans craindre l’échec (méthode « fail fast »). Les développeurs doivent être libres de se concentrer sur leur cœur de métier sans se soucier du provisioning, de la configuration ou de la sécurité de l’infrastructure applicative. Les équipes opérationnelles doivent limiter leurs activités de maintenance aux seules applications qui le justifient. Quant aux architectes, ils doivent s’assurer que l’environnement soutient la productivité, avec des coûts et des risques maîtrisés, et qu’il peut évoluer rapidement, en toute sécurité.

Les plateformes applicatives, les bus d’intégration et les suites d’automatisation de processus de nouvelle génération, même s’ils apportent des améliorations, ne tiennent pas la promesse de nouvelles fonctionnalités à la demande sans qu’il faille investir dans une infrastructure applicative dont il faudra assurer le provisioning et la maintenance. Avec xPaaS, en revanche, les tâches fastidieuses d’installation, de configuration et d’intégration sont automatisées. Les développeurs n’ont plus à s’en charger manuellement pour chaque produit middleware. Les gains de temps sont considérables et les risques nettement réduits. Pour communiquer avec la base de données, par exemple, les développeurs devaient généralement faire le lien entre une chaîne de connexion en un endroit et l’entrer dans un fichier de configuration ailleurs. Avec xPaaS, des menus intuitifs leur permettent de sélectionner leur base de données et de configurer leurs systèmes rapidement.

xPaaS accélère aussi l’expérimentation par essais et erreurs. Régulièrement, ingénieurs et architectes sont amenés à devoir choisir entre des options de développement qui semblent se valoir. En environnement xPaaS, au lieu d’envisager tous les scénarios possibles avant de programmer la moindre ligne de code, les développeurs peuvent tester différentes solutions pour identifier la plus efficace.

Des risques réduits

Les mêmes atouts du xPaaS qui accélèrent le cycle de développement et de déploiement réduisent les risques. La logique est présentée dans une interface graphique intuitive et les processus complexes sous-jacents sont automatisés, de façon à protéger les applications d’un risque majeur : l’erreur humaine. En environnement xPaaS, l’exécution des tâches pénibles et répétitives est confiée aux machines et les développeurs peuvent se concentrer pleinement sur les aspects créatifs à forte valeur ajoutée : logique et ingéniosité.

La transition entre développement et production est également moins risquée en environnement xPaaS. Fini le temps où les développeurs tâtonnaient sur leurs stations de travail et peinaient à recréer les conditions de la réussite au moment du passage en production tant ils avaient testé de modules, dans des versions différentes. Avec xPaaS, la plateforme compose automatiquement l’environnement, puis documente et contrôle en permanence les étapes de la conception d’application. N’importe quelle application développée avec xPaaS peut ainsi être reproduite à l’infini.

Une flexibilité accrue

La révolution xPaaS est le fruit d’une longue succession de technologies conçues pour améliorer la flexibilité des services IT d’entreprise, dont les plus récentes sont les micro-services et les conteneurs.

Grâce aux conteneurs, les développeurs peuvent décomposer leurs applications en petits modules, ou micro-services. Auparavant, les modules Cloud mobilisaient un serveur virtuel complet, avec système d’exploitation lourd et toute l’architecture matérielle sous-jacente que le virtuel suppose. Il n’était pas envisageable d’héberger quelques lignes de code seulement sur un serveur virtuel. Les conteneurs légers ont depuis changé la donne en permettant aux développeurs d’exécuter des micro-services sur des infrastructures bien plus modestes, en même temps que l’approche xPaaS simplifie le déploiement et la maintenance de très nombreuses instances de ces micro-services.

La décomposition des applications en micro-services permet aux développeurs et aux administrateurs des opérations IT de modifier, redémarrer et faire évoluer chaque micro-service indépendamment. En cas de problème de performances, par exemple, il suffit d’intervenir sur le micro-service à l’origine du goulet d’étranglement sans devoir revoir toute l’application pour opérer la montée en charge. L’utilisation judicieuse des conteneurs et des micro-services en environnement xPaaS est une formidable source de flexibilité pour les services IT.

BizDevOps : la conception d’applications concertée entre les développeurs, l’équipe opérationnelle et les décideurs business

Sous l’impulsion de la révolution xPaaS, la méthode DevOps, qui encourage la collaboration entre les développeurs (« Dev ») et les équipes opérationnelles (« Ops »), séduit un nombre croissant d’entreprises. Fini le temps où les développeurs créaient des applications dans leur coin sans véritablement se soucier de comment les équipes opérationnelles allaient les installer, les configurer et les faire tourner dans un environnement de production. Avec le modèle de collaboration DevOps, les développeurs ont une meilleure vision des caractéristiques opérationnelles des applications, ce qui réduit les risques d’erreurs opérationnelles. Leur rôle évolue. En contrepartie des gains de temps permis par le modèle xPaaS, ils se chargent désormais de nombreuses tâches en lien avec l’infrastructure qui incombaient jusqu’ici aux équipes opérationnelles. Celles-ci restent responsables de l’exécution et de l’administration des applications.

Le plus surprenant dans la révolution xPaaS, c’est que les décideurs stratégiques en viennent à s’impliquer davantage dans le processus de développement des applications, aux côtés des équipes IT. Avec le modèle Waterfall, ils établissaient un cahier des charges détaillé de l’idée qu’ils se faisaient d’une nouvelle application et devaient ensuite attendre un an ou plus pour découvrir si les développeurs allaient satisfaire ou non leurs attentes. En mode xPaaS, les décideurs business peuvent concevoir des projets d’applications et les expérimenter de manière plus itérative. Les développeurs soumettent leurs prototypes à l’avis des décideurs, qui se prononcent immédiatement et peuvent même lancer les applications sans attendre pour observer la réaction des utilisateurs finaux. C’est là toute la force du xPaaS. Les développeurs, les équipes opérationnelles et les décideurs business coopéraient peu auparavant,  puis est apparu DevOps, et développeurs et équipes opérationnelles se sont rapprochés. A présent, la tendance est à BizDevOps, une approche plus itérative où les décideurs business viennent s’ajouter à la collaboration DevOps, au bénéfice de tous.

Le mouvement BizDevOps est nouveau, mais gagne rapidement du terrain. Et comme toujours, les premières entreprises à le rejoindre et à mettre en pratique la collaboration entre développeurs, opérations et business rendue possible par la révolution xPaaS seront celles qui en tireront le plus d’avantages concurrentiels.

Gartner / IDC