Fedora 17 : PHP 5.4 et Java 7 au programme

La nouvelle version améliore la gestion de la virtualisation. Elle supporte aussi OpenNebula pour faciliter la gestion de cloud hybride.


Du côté de l'interface graphique, la nouvelle distribution Linux Fedora dévoilée hier en version 17 intègre Gnome 3.4 (qui introduit un grand nombre de nouveautés parmi lesquelles le support du tactile en multi-point) et KDE 4.8 – qui optimise notamment la gestion des ressources et effets graphiques. Sous le capot, un gros travail a été réalisé pour améliorer la consommation d'énergie, avec la possibilité de créer des profils adaptés au type de matériel (ordinateur portable par exemple).

Du côté de l'administration système, le projet met en avant "le déplacement de la racine (/) vers le dossier user (/usr) entrainant la disparition des répertoires /bin, /sbin, /lib et /lib64". Une séparation qui devrait contribuer à alléger le démarrage du système, et améliorer la compatibilité avec d'autres Unix - comme Solaris.

En matière de virtualisation, l'intégration de SCSI dans KVM est optimisée, permettant une meilleure gestion du stockage dans des clients virtualisés (notamment le branchement de plus de 30 supports de stockage à chaud). Il est également possible désormais de mettre en place des bacs à sable dans une machine virtuelle. Sur le cloud, Fedora 17 complète la prise en charge d'OpenStack par celle d'OpenNebula pour faciliter la gestion de clouds privés (compatibles avec les hyperviseurs Xen, KVM et VMware) et publics (Amazon EC2, OGF OCCI et vCloudet).

Les développeurs Web ne sont pas en reste. A l'occasion de cette nouvelle version, Fedora passe à PHP 5.4. Une version qui "intègre notamment un mini serveur web pour le développement, une amélioration notable des performances, un nettoyage des options de configuration, des changements syntaxiques dont pour la gestion des tableaux", rappelle le projet. Fedora 17 introduit également Opa 0.9. Ce langage, centré sur le développement Web riches (et doté d'une syntaxe proche de JavaScript), s'adosse à HTML5, et MongoDB côté base de données.

Autres évolutions : Ruby 1.9.3, la bibliothèque C++, Boost, en version 1.48, mais aussi l'arrivée d'OpenJDK 7.0 (avec le support de Java 7) et JBoss AS7. "Pour finir avec le langage d'Oracle, l'environnement de développement Eclipse Juno est disponible", indique le projet.

 Télécharger Fedora 17

Virtualisation / Linux