Google I/O : cap sur l'Open Source communautaire pour GWT

L'événement à destination des développeurs a été l'occasion pour le groupe de réaliser plusieurs annonces stratégiques. De Google Maps à Google+, le géant du Cloud a également mis ses API à l'honneur.

Lors de sa conférence Google I/O à destination des développeurs, Mountain View a présenté Google Web Toolkit (GWT) 2.5. Dans sa nouvelle version, le framework Java Open Source de développement d'applications Web en JavaScript et Ajax offre notamment de nouvelles possibilités de compilation, visant à optimiser la taille du code. Un nouveau mode de compilation fait son apparition (Super Dev Mode) pour gérer les tests sur les navigateurs mobiles. La prise en charge de HTML5 a aussi été améliorée.

Le groupe a clairement indiqué sa volonté de créer une dynamique communautaire autour du GWT (déjà sous licence Apache). Objectif : ouvrir la gouvernance du projet, et ainsi booster l'adoption de cette infrastructure de développement Web. "Eclipse est devenue une communiqué beaucoup plus dynamique que quand IBM la contrôlait", a notamment souligné Ray Cromwell, responsable du GWT chez Google, lors de sa présentation (dixit InfoWorld). Un comité de projet a d'ores et déjà été mis sur pied. Parmi ses membres figurent notamment Red Hat et Sencha. Parallèlement, Google a annoncé la migration des sources du GWT de Subversion à Git.

Pluie de nouveautés autour des API Google

Illustrant les affinités de Google avec Eclipse, l'extension Google Plugin for Eclipse, conçue pour développer et déployer des applications en mode Cloud, a été dévoilée en version 2.3 lors de Google I/O. la nouvelle mouture a notamment pour but de faciliter l'intégration des API Google aux applications. Google Plugin for Eclipse 2.3 permet également d'importer des projets en provenance de Google Project Hosting. Enfin, un dispositif d'identification unique (SSO) est introduit avec d'autres services Google, notamment Project Hosting mais aussi Google App Engine.

Aux côtés des annonces réalisées autour d'Android 4.1 , Google a également profité de l'événement pour inaugurer plusieurs évolutions en termes d'API. La première d'entre elles porte sur l'API Google Maps : l'interface du service cartographique gère plus finement les couleurs qu'auparavant (notamment via la prise en charge des valeurs RVB), et permet de paramétrer désormais les largeurs d'affichage des routes ou cours d'eau. Autre nouveauté en matière d'interface de programmation, et pas des moindres, l'introduction d'API et d'outils de développement pour Google+. "L'idée est de faciliter l'intégration du réseau social à des applications mobiles tierces qui pourront disposer de possibilités de partage avec Google+."

Enfin, le groupe a également réalisé une de ses présentations sur les APIs, très attendues, de Google Wallet Cloud (une vidéo Youtube est disponible sur cette présentation). Ces interfaces, qui seront réservées dans un premier temps à un nombre limité de partenaires, sont dessinées pour gérer des coupons ou opérer des transactions sur un site marchand en s'appuyant sur le portemonnaie électronique de Google.

Google / Java