Microsoft Azure : un Cloud universel qui s'ouvre à Linux

Azure prend désormais en charge les déploiements de WordPress, Joomla! et Drupal. Autre annonce : l'arrivée d'Active Directory sur le Cloud de Microsoft. Une nouveauté qui pourrait bien devenir un avantage concurrentiel clé.

La nouvelle était attendue. Restait à en connaitre la date. C'est aujourd'hui que Microsoft a décidé de donner le coup d'envoi des services d'infrastructure d'Azure. Le Cloud de l'éditeur est donc désormais doté d'un IaaS (Infrastructure as a Service). Une offre qui s'articule autour du service Windows Azure Virtual Machines conçu pour déployer des machines virtuelles dans le nuage de Microsoft. "Nous avons voulu concevoir la plate-forme d'IaaS la plus ouverte et la plus facile à utiliser possible", souligne Julien Lesaicherre, chef de produit Windows Azure au sein du Microsoft France.

julien lesaicherre microsoft developpeur technos net 1074540 195
Julien Lesaicherre est chef de produit Windows Azure au sein du Microsoft France. © Microsoft

Une volonté qui se traduit par le support de Linux par Windows Azure Virtual Machines. Plusieurs distributions sont prises en charge : SuSe Linux Enterprise Server 11 SP2, mais également OpenSuSe 12.1, CentOS 6.2 et Ubuntu 12.04. Le groupe complète ainsi le chantier amorcé avec l'hyperviseur HyperV (qui dispose notamment de pilotes SuSe, Red Hat et Ubuntu), et l'étend à Azure. "Nous avons beaucoup travaillé sur l'ergonomie du portail d'administration d'Azure Virtual Machines, que nous avons entièrement développé en HTML5", tient à préciser Julien Lesaicherre. 


Répondre aux besoins des développeurs de sites Web

Une galerie de machines virtuelles (VM) préparamétrées est proposée par Microsoft, autour de configurations standard (Windows et Linux). Il est également possible d'y ajouter des VM personnalisées, mais aussi de charger des VM existantes, initialement installées en interne - sur un cloud privé par exemple. Pour Microsoft, l'objectif est de "lancer des ponts entre cloud privé et cloud public". Le tout en apportant une souplesse tarifaire au moins équivalente à la concurrence. C'est d'ailleurs aussi dans l'optique de faciliter l'instauration de ces clouds hybrides que le groupe lance Windows Azure Virtual Network. Un service qui est dessiné pour créer à la volée des réseaux privés virtuels sécurisant les connexions entre un réseau LAN et Azure.

Toujours avec la volonté de simplifier l'accès à son cloud, Microsoft a profité de l'occasion pour inaugurer Windows Azure Web Sites. Apparenté à son PaaS historique, ce service offre une infrastructure de déploiement et d'hébergement Web, avec un modèle tarifaire toujours basé sur la ressource machine consommée. "Nous prenons en charge avec ce service les technologies ASP.Net et PHP, ainsi que le moteur JavaScript Node.js", note Julien Lesaicherre. De la même manière, Windows Azure Web Sites permet de déployer en quelques clics les CMS WordPress, Joomla!, DotNetNuke, Umbraco et Drupal, sur des instances Azure.

Enfin, une mise à jour du kit de développement d'Azure a été dévoilée (Windows Azure SDK June 2012). Le SDK améliore notamment la prise en charge de Java et PHP, mais surtout introduit le support de Python.

Windows Azure Active Directory : le service qui pourrait faire toute la différence

"Nous attendons beaucoup de ces nouvelles offres", nous confie Julien Lesaicherre. "La croissance que nous avons pu atteindre sur nos solutions PaaS était déjà importante, mais avec ces nouveaux services Cloud d'infrastructure, nous allons aller beaucoup plus loin."
Mais sur l'ensemble des annonces faites par Microsoft cette semaine autour d'Azure, il en est une sans doute plus stratégique que toutes les autres : l'arrivée de d'ActiveDirectory sur Azure. "Le service Windows Azure Active Directory devrait être ouvert d'ici la fin du mois", précise Julien Lesaicherre.

Capable de se synchroniser avec un annuaire Active Directory installé en interne, Azure Active Directory a pour but de fédérer l'ensemble des politiques et droits d'accès vers toutes les applications utilisées par l'entreprise sur Azure. Des logiciels développés spécifiquement, aux outils des partenaires de Microsoft, en passant par Office 365 ou SharePoint Online. Dans une interview accordée en octobre dernier, Satya Nadella, président Serveur et outils métiers de Microsoft, nous avait annoncé en avant première ce portage d'Active Directory sur Azure, et tous les espoirs mis par Microsoft dans ce projet. Des espoirs qui semblent plus que justifiés sachant la part de marché écrasante d'Active Directory sur le front des annuaires d'entreprise.

 

Linux / CMS