Le taux de fraude à la carte bancaire en ligne progresse

En valeur, le montant de la fraude à la carte bancaire sur Internet s'est élevé à 74 millions d'euros en 2010, contre 52 millions en 2009.

Le taux de fraude à la carte bancaire sur Internet dans le cadre de transactions nationales s'établit en 2010 à 0,276 %, contre 0,263 % en 2009, affirme l'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement dans son rapport annuel 2010. Etant donné la croissance du volume et de la valeur des transactions en ligne (+23,8 % entre 2009 et 2010 en valeur), cette légère hausse du taux de fraude se traduit par une augmentation plus significative en valeur. Le montant de la fraude en 2010 s'élève à 73,9 millions d'euros, en hausse de 22 millions par rapport aux 51,9 millions d'euros de 2009.

 

Les paiements à distance (incluant les transactions par courrier et téléphone, pour lesquels la fraude atteint 27,3 millions d'euros), qui représentent 8,6 % de la valeur des transactions nationales, comptent désormais pour 62 % du montant de la fraude (contre 57 % en 2009). "Le niveau très élevé de la fraude sur ce canal de paiement conduit l'Observatoire à renouveler son encouragement pour la mise en œuvre de mesures permettant de lutter contre cette tendance", est-il précis, en référence à l'authentification du porteur de carte, par exemple au moyen du protocole 3D-Secure.

 

L'Observatoire, qui dresse également un "Etat des lieux de la sécurisation des paiements par carte sur internet", note que l'adoption de ce type d'authentification par les e-marchands reste limitée. Seulement la moitié environ des sites marchands se seraient dotés d'une architecture technique du type 3DSecure. Qui plus est, "ces derniers ne représentent qu'environ 10 % des transactions par carte sur Internet en nombre et 15 % en valeur" (lire le dossier 3DSecure : le bilan, du 17/03/2010).

Déplorant "la désaffection des grands e-commerçants français au regard de ces dispositifs de sécurisation", l'Observatoire indique avoir engagé des travaux afin "d'améliorer le taux de succès des transactions réalisées avec une authentification non rejouable et de mener des actions de communication auprès de l'ensemble des acteurs, notamment les consommateurs, afin de les sensibiliser à la sécurisation des paiements en ligne".

Moyens de paiement / 3DSecure