Pourquoi un promoteur immobilier rachète Rueducommerce ?

Ayant racheté hier 28,64 % du capital du Rueducommerce, Altarea Cogedim espère en détenir l'intégralité en février. La foncière souhaite ainsi se positionner comme "foncière multicanale".

alain taravella portrait
Alain Taravella, président fondateur d'Altarea Cogedim © Didier Cocatrix / S. de P. Altarea Cogedim

Quelles raisons ont poussé la foncière immobilière Altarea Cogedim à vouloir investir près de 105 millions d'euros dans le rachat du site marchand Rue du Commerce ? Le groupe, dont le cœur de l'activité est la promotion de centres commerciaux, a racheté hier 28,64 % du capital de Rue du Commerce. Son président fondateur Alain Taravella y voit une certaine logique : "Internet est un saut tant technologique que psychologique", précise-t-il. "Notre société se rémunère en loyer auprès de commerçants un peu comme Rue du Commerce prend une commission sur les ventes des marchands présents sur son site". Altarea, valorisée 1,3 milliard d'euros en bourse, a réalisé 191 millions d'euros de résultat opérationnel en 2010.

 

Pour Alain Taravella, si l'e-commerce ne représente que 5 % du commerce français son potentiel de croissance ne peut être que bénéfique à Altarea Cogedim. "En investissant dans l'e-commerce, on peut ainsi se définir comme la première foncière multicanal" souligne-t-il. Altarea Cogedim souhaite renforcer les investissements de Rue du Commerce notamment quant au développement de sa galerie marchande. "Nous souhaitons nous servir du potentiel de Rue du Commerce pour accroître nos fréquentations en magasins ainsi que pour améliorer nos sites Internet, comme par exemple Cogedim-logement.com", indique-t-il. Pour lui, Altarea bénéficiera d'un avantage concurrentiel en étant présent sur deux marché.

 

Dynamiser les investissements de Rue du Commerce

 

g
Gauthier Picquart, co-fondateur de Rue du Commerce © Jean-Philippe Guizonne / S. de P. Rue du Commerce

Gauthier Picquart, co-fondateur de Rue du Commerce précise que "Ruducommerce.com vend en son nom des produits high-tech, et les autres ventes sont réalisées par les partenaires. Nous avons ouvert la galerie marchande à d'autres fournisseurs de produits techniques, le plus souvent complémentaires à nos offres". Et d'ajouter "l'opération en cours a comme principal objectif de fournir à Rue du Commerce une forte assurance financière et d'accélérer la croissance de la galerie dans l'objectif de doubler notre volume d'affaires. Cela fait des années que nous étions indépendant, mais nous avions une croissance limitée. Nous allons maintenant pouvoir investir tant en marketing que dans les technologies".

 

Ayant signé un accord avec les fondateurs de Rue du Commerce, la holding Altacom créée pour l'occasion sera détenue à 20 % par Patrick Jacquemin et Gauthier Picquart et à 80 % par une filiale d'Altarea. Cette OPA inclut un pacte d'actionnaire de 10 ans et Patrick Jacquemin précise que "Gauthier Picquart et moi-même resterons pour l'instant à la tête de Rueducommerce, sans changer de position, explique Patrick Jacquemin". Si un accord a été conclu entre Altarea et Apax Partners, actionnaires historiques de Rue du Commerce, il semble toutefois que d'autres actionnaires du site marchand comme Parinvest n'ont pas eu connaissance de ce rachat jusqu'à la diffusion publique l'information hier.

 

Menée par la branche Corporate & Investment Banking de la Société Générale, cette opération nécessitera un emprunt de 80 millions d'euros pour Altarea Cogedim. Reste que s'il est encore difficile d'appréhender la complémentarité de la foncière immobilière et du site marchand, Gauthier Picquart estime que cette acquisition "n'est pas une simple opportunité financière mais un réel projet industriel". Les deux sociétés s'accordent à dire que qu'il existe un potentiel de synergies dans leurs domaines d'activité, tant en termes de technologie mobile, web-to-shop qu'opérations marketing. Rendez-vous donc en mars pour en savoir plus sur leurs plans stratégiques.

 

Rachat / Acquisition