Séverine Grégoire (MesDocteurs.com) "Après MonShowroom, nous lançons MesDocteurs.com"

Les fondatrices de MonShowroom lancent une plateforme Internet de mise en relation avec des médecins, qui permet aux utilisateurs d'obtenir de l'information médicale fiable, personnalisée... et moins anxiogène que les forums.

JDN. Chloé Ramade et vous-même, qui avez cofondé le site de mode MonShowroom en 2006 avant de le revendre à Casino en 2012, lancez un nouveau service : MesDocteurs.com. De quoi s'agit-il ?

Séverine Grégoire, cofondatrice et PDG de MesDocteurs.com © S. de P. MesDocteurs.com

Séverine Grégoire. Quatre cinquièmes des internautes ont déjà consulté un site de santé. Pourtant, il y a sur Internet un vrai problème de fiabilité de l'information qui, de plus, peut se révéler très anxiogène. A qui n'est-il pas arrivé de s'affoler inutilement en se projetant dans les histoires d'horreur partagées sur les forums ? Côté médecins, beaucoup nous ont dit être de plus en plus contactés par téléphone et par e-mail, alors qu'ils ne sont pas du tout organisés pour cela. D'où l'idée de rapprocher ces deux besoins sur une plateforme, où les gens trouveraient une information fiable et personnalisée, apportée par des médecins.

 

Concrètement, en quoi consiste l'offre de MesDocteurs et comment vous rémunérez-vous ?

Lorsque vous posez une question sur MesDocteurs.com, vous pouvez demander à ce qu'un médecin vous réponde sous 48 heures, dans les 15 minutes, ou par chat lors d'une discussion qui débute aussi dans le quart d'heure [pour 2,99€, 4,99€ et 7,99€ respectivement, ndlr]. Il ne s'agit pas d'une consultation ni d'un service d'urgence, cela ne remplace pas le médecin traitant, mais cela offre une vraie alternative aux forums. Et nous prenons une commission sur ce que touche le médecin.

 

Combien de médecins répondent aux questions de vos visiteurs ?

Nous avions 10 médecins au lancement du site, fin août, et 24 autres sont en attente de validation par notre board, pour sa part composé de 6 médecins. Notre cible typique est le jeune médecin qui s'installe, ainsi que les médecins à mi-temps ou pré-retraités. L'enjeu va consister à trouver le juste équilibre entre le nombre de médecins et le nombre de questions posées, ce qui dépendra de plusieurs paramètres que nous testons actuellement.

Pour le moment, nous ne sommes encore qu'en phase de test, sans aucun marketing, mais nous recevons déjà 3 questions par jour. L'offre la plus demandée est la réponse sous 15 minutes. Les utilisateurs deviennent alors plus enclins à démarrer une session de chat. Nous nous demandons aussi si nous autorisons une question de "follow-up" après la réponse. Quant au chat, nous le ferons évoluer en visioconférence. Grosso modo, nous voudrions arriver à une cinquantaine de médecins, puis ajuster.

 

N'existe-t-il pas un risque que des internautes utilisent MesDocteurs en remplacement de leur médecin, alors que leur problème mériterait une consultation ? 

Nous disons bien que nous ne sommes pas un service de consultation ni d'urgence. Le téléconseil personnalisé existe depuis des années et il est encadré. Nous répondons aux mêmes normes, respectons la législation et nos médecins leur code de déontologie. Nous renvoyons donc vers le médecin traitant dès que c'est nécessaire.

Mais MesDocteurs est utile sur de très nombreuses questions. Ne serait-ce que pour savoir s'il est utile d'aller consulter, question que les gens se posent souvent. Nous pouvons aussi répondre aux questions de l'entourage des patients et des aidants, qui se multiplient avec le développement des maladies chroniques. Prenez aussi toutes les questions de puériculture que posent les jeunes parents à leur pédiatre : elles ne relèvent pas de la pédiatrie et peuvent tout à fait être traitées à distance. Nous avons également rencontré le Samu, qui nous a dit être beaucoup sollicité sur des questions relevant d'une consultation médicale et non d'une urgence. Là encore, MesDocteurs a toute sa place.

 

Comment êtes-vous financées ?

Pour l'instant sur fonds propres. Mais nous aimerions bien nous entourer de business angels, car nous voulons aller vite : développer des fonctionnalités IT, lancer une appli Android en complément de notre appli iOS, faire connaître le service… Une fois la phase de test achevée, nous voudrons accélérer. L'e-santé va beaucoup bouger dans l'avenir et nous voyons déjà le succès d'initiatives semblables à la nôtre dans les pays anglo-saxons, en Finlande, en Suisse... Nous voulons aller vite pour nous positionner dès maintenant.

 

Séverine Grégoire est la PDG et cofondatrice de MesDocteurs.com. Titulaire d'une maîtrise de gestion, elle débute sa carrière à l'Institut Mode Méditerranée et à la Fédération française du prêt-à-porter. En 2006, elle et Chloé Ramade décident de se lancer dans l'e-commerce de mode. Obligées de se rendre à Paris pour trouver les marques qu'elles aiment, elles y voient un besoin encore non satisfait en ligne. Elles créent MonShowroom en mars 2006, achetant leurs premiers stocks avec leurs économies. La rupture de stock ne tarde pas à survenir et elles entament un tour des banques pour financer leur développement. En mai 2007, elles convainquent des business angels de Provence d'investir 200 000 euros dans l'aventure. En 2012, elles cèdent 49% du capital de MonShowroom à Casino, qui monte rapidement à 100%. Début 2015 elles créent Mes Docteurs, dont le site est mis en ligne le 31 août.

CASINO / MonShowroom