Zalando sacrifie ses marges, pas sa croissance

Zalando révise ses plans pour aller chercher la croissance. Si sa stratégie déplaît aux investisseurs, elle lui permet de continuer à gagner des parts de marché en Europe.

Zalando revoit ses plans, et cela ne plaît pas aux marchés financiers. Jeudi, l'e-commerçant annonçait une baisse de sa prévision de marge opérationnelle sur l'année, la révisant de 4,5% à entre 3 et 4%. Dans le même temps, il annonçait une hausse de ses investissements marketing (app install et préparation précoce des ventes de fin d'année), tout en revoyant à la hausse ses prévisions de chiffre d'affaires. Il table désormais sur une croissance de 33 à 35% de ses revenus cette année, contre les 20 à 25% prévus, et sur une marge opérationnelle comprise entre 18 et 32 millions d'euros. La course à la croissance n'est donc pas terminée pour Zalando. Rubin Ritter, membre du directoire, ne dit d'ailleurs pas autre chose : "nous restons en ligne avec notre objectif de croissance rentable, mais nous sommes prêts à sacrifier une partie de cette rentabilité pour accélérer notre croissance et gagner des parts de marché". Conséquence de cette politique : Zalando capte 135 millions de visiteurs uniques chaque mois, dont 57% depuis smartphones et tablettes pour 16,4 millions de clients au 3e trimestre dans les 15 pays européens où il est présent.

Zalando / Visiteur unique