Brocantelab fait entrer Accel à son capital et change de nom

La brocante en ligne lève 3 millions d'euros auprès d'Accel et de Kima Ventures et se rebaptise Selency pour partir à l'international.

Un an et demi après avoir signé un premier tour de table de 500 000 euros auprès de plusieurs investisseurs de renom, parmi lesquels Oleg Tscheltzoff, fondateur de Fotolia, et Thierry Petit, fondateur de Showroomprivé, Brocantelab accélère en faisant entrer un fonds anglais à son capital. La start-up boucle un tour de table de 3 millions d'euros auprès d'Accel, avec la participation de Kima Ventures.

Développer l'offre mobile

Forte de cette levée, la start-up va s'internationaliser et a choisi de se rebaptiser pour y parvenir plus facilement : Brocantelab devient Selency. Outre le développement hors de l'Hexagone, les fonds serviront également à développer l'offre mobile, à investir dans le marketing et à agrandir l'équipe technique. Suite à l'entrée d'Accel au capital de Selency, Luciana Lixandru, VC au sein du fonds britannique, rejoint le conseil d'administration de la société.

Selency revendique 1 000 vendeurs professionnels et particuliers

La plateforme qui met en lien vendeurs professionnels ou particuliers et clients pour la vente d'objets de seconde main a été fondée en 2014 par Charlotte Cadé et Maxime Brousse. Elle revendique plus de 1 000 vendeurs et plus de 40 000 pièces en vente mais ne communique pas sur ses résultats. En avril 2015, cependant, lors de la première levée, Maxime Brousse annonçait au JDN viser la barre des 10 millions d'euros de volume de vente annuel et les 3 000 vendeurs sur la plateforme sous les trois ans.  

Selency prélève une commission de 15% sur les ventes effectuées par des professionnels et de 20% sur celles bouclées par des vendeurs particuliers. La start-up compte une vingtaine de collaborateurs.

Et aussi :

 

Levée de fonds / Retail