Le chiffre d'affaires de l'e-commerce en France à 72 milliards en 2016

Le chiffre d'affaires de l'e-commerce en France à 72 milliards en 2016 Les dépenses en ligne des consommateurs ont progressé de 14,6% en un an, confirmant la ré-accélération du secteur.

Le chiffre d'affaires du commerce électronique français a progressé de 14,6% entre 2015 et 2016 pour atteindre 72 milliards d'euros, selon la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad). Plus d'un milliard d'achats en ligne ont été réalisés l'an dernier, au rythme de 33 transactions par seconde.

En 2017, la Fevad prévoit que l'e-commerce français atteindra 80 milliards d'euros de chiffre d'affaires, grâce à une croissance dépassant 11%. Les deux leviers principaux selon la fédération : l'élargissement de la clientèle et la hausse de la fréquence d'achat. Une étude CSA/Fevad met également en évidence deux segments qui connaîtront une forte progression de leurs intentions d'achat cette année : les bons d'achat à valoir en magasin ou en ligne (30% d'intentionnistes) et les repas (18%).  

2016 portée par la période de Noël

L'excellente performance enregistrée en 2016 s'explique en bonne partie par le bilan très positif des ventes de fin d'année. En novembre et décembre, la croissance du secteur s'est élevée à 15% pour porter à 14 milliards d'euros le total des ventes en ligne de Noël, qui représentent 20% du chiffre d'affaires de l'année. 73% des cyberacheteurs ont acheté des cadeaux sur Internet pendant la période, soit 7 points de plus qu'un an avant.

La fréquence d'achat en ligne des cyberacheteurs poursuivant sa progression (+21% en un an), ils dépensent en moyenne 2 000 euros par an sur Internet, à l'occasion de 28 achats. En 2010, ce montant n'était que de 1 084 euros. En revanche, le panier moyen continue de décliner : entre 2015 et 2016, il est passé de 75 à 70 euros. "L'élargissement de l'offre, le développement de la concurrence, mais également les nouvelles approches en matière de livraison – abonnements, gratuité…- contribuent à amplifier ce phénomène", analyse Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. En particulier, le nombre de sites marchands actif s'est accru de 12% en un an pour dépasser les 200 000 actuellement.

L'indice iCE40, qui mesure la croissance d'une quarantaine de sites leaders et permet d'évaluer la progression du secteur à périmètre constant, confirme ces bons résultats. Les e-commerçants BtoC du panel affichent une croissance moyenne de 9%, en ligne avec leur niveau de 2015. Les sites de voyage résistent bien également, à 3%, et les e-marchands BtoB s'offrent une croissance de 10%.

Mobile et marketplaces ont le vent en poupe

Deux canaux de vente se distinguent toujours par leurs niveaux de croissance : le mobile et les marketplaces. Les volumes de ventes réalisées sur les places de marché opérées par les sites de l'iCE40 sont en hausse de 18% sur un an. Cette activité pèse en moyenne 28% du volume d'affaires total des sites qui les héberge. Quant aux ventes sur mobile, qui bondissent de 30% en un an, elles représentent pas moins du quart des ventes totales des e-marchands du panel, et même 28% au quatrième trimestre.

Et toujours

    Fevad / Médiamétrie

    Annonces Google