Amazon veut sa part de l'e-commerce d'habillement


L'e-commerçant américain n'entend pas se laisser distancer sur la vente en ligne de mode. Il relance donc cette catégorie de produits et prépare des fonctionnalités spécifiques.

Amazon relance son activité de vente en ligne de vêtements et de chaussures. Le plus gros site marchand du monde se concentrera en particulier sur le haut-de-gamme, où se développent rapidement ses rivaux Yoox et Net-A-Porter. D'après Forrester Research, l'e-commerce de mode a crû de 17 % l'an dernier aux Etats-Unis, pour atteindre 27 milliards de dollars. Le secteur devrait d'ailleurs continuer à croître plus vite que les autres catégories de produits pendant encore cinq ans. Aujourd'hui, Amazon annonce recruter des informaticiens qui construiront "de nouvelles fonctionnalités qui modifieront la façon dont les gens achètent des vêtements", ainsi que des designers spécialisés dans la mode haut-de-gamme.

Amazon offre déjà les retours produits au-delà de 25 dollars de commande sur la catégorie habillement et chaussures, ce qui lui a permis de soutenir la croissance du chausseur en ligne Zappos, acquis en novembre 2009. L'e-commerçant devrait désormais ajouter des fonctionnalités de visualisation des produits : zoom, vues multiples et variation de couleurs, déjà déployés sur son site de vente de jeans. D'après le prestataire ChannelAdvisor, la mode représenterait chez Amazon entre 6 et 8 milliards de dollars sur ses 24,5 milliards de chiffre d'affaires 2009.

Cette initiative qui suit de près une annonce similaire faite par eBay en avril. La place de marché, dont les ventes de mode se sont élevées à 5,5 milliards de dollars en 2009, a en effet relancé ses ventes d'habillement par le biais de son site "eBay Fashion", qui propose vidéos, commentaires de stylistes et moteur de recherche visuelle.

Analyste chez Forrester, Sucharita Mulpuru indique au Financial Times qu'Amazon et eBay adoptent tous deux des innovations jusqu'ici réservées aux sites marchands spécialisés dans la mode. "Les consommateurs qui achètent des vêtements ont besoin de beaucoup de photos et d'une imagerie plus riche pour être convaincus de l'esthétique du produit". Le marché américain de la vente en ligne de mode de luxe a connu un véritable coup d'accélérateur l'an dernier, lorsque les consommateurs frappés par la crise se sont tournées vers les sites de ventes flash tels que Gilt, Hautelook et Rue La La.

Moteur de recherche / Amazon