Cards Off reprendrait FranceSoir.fr pour en faire une marketplace

L'offre de reprise du titre pour 510 000 euros serait supérieure à celles de Robert Lafont et de Jean-Pierre Brunois. Le Tribunal de commerce de Paris statuera le 9 octobre.

La société de paiement électronique Cards Off, dont l'offre de reprise de France Soir pour 120 000 euros avait été rejetée en juillet par les salariés du quotidien, reprendrait finalement les actifs du titre pour 510 000 euros, selon "Presse News". Suite à la liquidation de la société, le Tribunal de Commerce de Paris a en effet reçu trois nouvelles offres de reprise hier : celle de Cards Off et deux offres inférieures, celles de Robert Lafont et de l'ancien propriétaire du journal, Jean-Pierre Brunois. Le tribunal se prononcera formellement le 9 octobre prochain.

Cards Off prévoit de faire de Francesoir.fr une place de marché en ligne, afin de développer auprès du grand public son système de paiement électronique. Rassurées que le projet ne comporte pas la relance du quotidien, les Editions Amaury auraient même contribué à l'offre de Cards Off.

Moyens de paiement / Tribunal de commerce