Sites marchands : comment optimiser son référencement naturel Faut-il aussi optimiser le référencement pour Bing et Yahoo ?

Chez Pixmania, Ulric Jérome avoue se préoccuper essentiellement du référencement sur Google. Toutefois, si le référencement est optimisé pour Google, il ne l'est pas forcément pour les autres moteurs. Si un changement dans la structure d'une page est stratégique pour améliorer le référencement sur Bing, il risque de modifier le référencement sur Google et Yahoo.


Cependant, en France, Google détient 80 % de part de marché. "Ce que font le plus souvent les entreprises qui se donnent les moyens de travailler à la fois sur Google, Bing, Yahoo et les autres, c'est optimiser le référencement naturel pour Google et compenser sur les autres moteurs par du référencement payant", souligne Cédric Morelle.

 

Par ailleurs, le consultant prévoit que l'accord passé entre Microsoft et Yahoo aura un fort impact sur les politiques de référencement dans le futur. "Bing va devenir plus intelligent, or Windows 7 propose Bing par défaut. Le marché des moteurs de recherche va encore changer dans les années à venir et avec lui le référencement."

 

Effectivement, le référencement sur Google n'est déjà plus ce qu'il était il y a seulement deux ans. "Aujourd'hui, Google place chez l'utilisateur un cookie valable 180 jours qui analyse toutes ses recherches", indique Cédric Morelle. Bientôt, les résultats d'une requête pourront ne plus être les mêmes d'une région à l'autre ou d'une période de l'année à l'autre. "Google et Bing - les autres suivront - vont casser le référencement tel qu'on le pratique actuellement. Par exemple, le Google bombing ne sera sans doute bientôt plus possible, car le moteur n'a pas intérêt à ce qu'on puisse ainsi 'bidouiller' son index alors que tout le monde paie."

 

Le référencement est donc une discipline vivante, qui force les référenceurs à sans cesse adapter leurs actions au fil des évolutions des algorithmes.

Google / Bing