Forrester dessine le visage de l'e-commerce français des cinq prochaines années

Le commerce électronique atteindra 30 milliards d'euros en 2017 en France et 191 milliards d'euros en Europe, selon le cabinet de recherche.

Les dépenses en ligne s'élèveront en 2017 à 191 milliards d'euros en Europe selon Forrester Research, contre 112 milliards en 2012, soit 11% de taux de croissance annuel moyen sur les cinq prochaines années. En France, le marché du commerce électronique progressera de 18 milliards d'euros en 2012 à 30,6 milliards d'euros, avec un taux de croissance identique. Aux Etats-Unis, un taux de croissance annuel moyen de 9% permettra au secteur de progresser de 231 milliards de dollars à 370 milliards de dollars sur la même période.

"Alors que les ventes en ligne en Europe ne seront pas à la hauteur des ambitions de la Commission Européenne, à savoir de créer un marché digital unique, la croissance en ligne dépassera la croissance hors ligne, souligne Martin Gill, analyste principal chez Forrester. Alors que la répartition du chiffre d'affaires pour les enseignes se déplace progressivement vers le Web, le e-commerce tend naturellement à devenir de plus en plus crucial pour les économies nationales."

Le rapport "European Online Retail Forecast, 2012 to 2017" publié ce 13 mars par Forrester souligne que la France, encore loin du point de saturation, entre actuellement dans une nouvelle phase d'expansion compétitive : "La France, tout comme la Grande-Bretagne, l'Allemagne et les pays nordiques, a dépassé les années de plein essor. Les distributeurs vont devoir investir tant en optimisation qu'en innovation, pour pouvoir rester compétitif."

Le cabinet de recherche anticipe par ailleurs une forte croissance à deux chiffres pour l'e-commerce en Europe du Sud, notamment en Espagne et en Italie. Il s'attend également à ce que certaines catégories prospèrent en ligne, comme le divertissement et l'alimentaire. "D'ici 2017, plus de la moitié des dépenses en matière de musique et de DVD se feront en ligne, ainsi que plus d'un quart des dépenses pour les livres, précise le rapport. A l'horizon 2017, les acheteurs européens dépenseront presque 10 milliards d'euros en ligne en produits alimentaires et boissons."

Autour du même sujet