L'UE pointe du doigt les fraudes des sites marchands


Plus de la moitié des sites de vente de produits électroniques en Europe bafouent les droits des consommateurs, selon l'Union européenne.

La vente de biens electroniques sur Internet ne cesse d'augmenter en Europe, mais la croissance du marché est ternie par le manque d'informations sur les sites marchands, notamment en matière de conditions de vente, ce qui freine les 150 millions d'e-acheteurs européens, estime l'Union européenne.

L'UE affirme, au travers d'une étude, que 55 % des sites étudiés trompent les consommateurs sur leurs droits, les frais d'expédition ou fournissaient des informations incomplètes en cas de contact. les deux tiers des sites européens ne fournissent par exemple aucune information sur le droit pour les acheteurs de renvoyer les produits défectueux pour remboursement ou répération. Difficile de trouver également une information sur les coûts d'envois supplémentaires sur 45 % Près d'un tiers des sites critiqués n'indiquent pas correctement leurs coordonnées de sorte que le consommateur ne peut pas les contacter en cas d'insatisfaction.

L'étude menée en mai porte sur 200 des sites marchands les plus importants et les plus populaires en europe, ainsi qu'une centaine de sites ayant fait l'objet de plaintes de consommateurs. 65 sites de niches ont également été inspectés. A l'exception de la Slovaquie, tous les pays de l'Union européenne ont participé à cette enquête, ainsi que l'Islande et la Norvège. Ces deux derniers ont été les seuls à divulguer le nom de sites qui ne sont pas aux normes, tels que Vodafone.is et Pixmania.com/no. Des sites qui devront se mettre aux normes sous peine de poursuites.      

Juridique