Groupon s'essoufle aux Etats-Unis, mais inonde la planète L'audience de Groupon US commence à s'essoufler

Après deux ans d'existence, Groupon revendique 70 millions d'utilisateurs dont près de 20 millions ont été recrutés depuis le début de l'année. Le site d'achat groupé de coupons propose quotidiennement des offres dans 500 secteurs d'activité (contre 300 fin 2010) dans 38 pays. La société, qui ne publie pas ses comptes, aurait selon le "Wall Street Journal" réalisé un chiffre d'affaires 2010 de 760 millions de dollars alors que ses revenus ne s'élevaient qu'à 33 millions en 2009. En 2011, selon les prévisions des analystes, Groupon pourrait générer entre 3 et 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Ses dirigeants prépareraient en outre dès cette année une introduction en bourse basée sur une valorisation de 25 milliards de dollars. A titre de comparaison, Google lui-même avait été valorisé 23 milliards de dollars lors de son entrée au Nasdaq, en 2004.

 

En l'absence de chiffres de ventes officiels, ce succès peut tout de même se mesurer en termes d'audience. Entre février 2010 et 2011, celle de Groupon aux Etats-Unis a ainsi été multipliée par six, passant de 1,5 à 9,3 millions de visiteurs uniques, d'après Comscore. Toutefois, depuis le mois de janvier 2011, l'audience de Groupon s'affaisse aux Etats-Unis et sa croissance est assurée par l'étranger. Après les fêtes de fin d'année qui auront certainement dopé l'activité du site en novembre et en décembre, son audience a légèrement baissé en janvier.

La tendance s'est même accentuée en février, sans doute alimentée par le désastre des publicités diffusées à la télévision américaine à l'occasion du Super Bowl, le 6 février. Plusieurs spots mettaient en scène des célébrités qui semblaient tourner en dérision des grandes causes humanitaires, des baleines à la forêt amazonienne, pour faire la promotion du site. Un humour dans lequel le public ne s'est manifestement pas reconnu. L'effet sur l'audience a été immédiat, celle-ci passant de 10,5 à 9,3 millions de visiteurs uniques entre janvier et février (- 11,4 %). Effet "Super Bowl" mis à part, on peut faire l'hypothèse d'un essoufflement plus large du public américain envers ce type d'offres, ou d'un marché déjà arrivé à saturation. Un phénomène qui ne serait d'ailleurs pas sans rappeler la courbe d'audience de Facebook aux Etats-Unis, qui ne progresse plus depuis l'automne 2010.


L'étude quotidienne des offres proposées dans chaque ville américaine par Groupon, qui précise pour chacune d'entre elles le nombre d'acheteurs ayant finalement conclu le deal, permet de plus à "TechCrunch" d'affirmer que les revenus du site aux Etats-Unis ont chuté de 31 % en un mois, retombant en février à 61,7 millions de dollars contre 88,9 millions en janvier.

 

l'audience de groupon.com aux etats-unis, en milliers de vu
L'audience de Groupon.com aux Etats-Unis, en milliers de VU © Comscore, mars 2011

Etats-Unis / Groupon