Kindle Unlimited : le Netflix du livre est-il plus intéressant pour les éditeurs que pour Amazon ?

Kindle Unlimited 0714 Pour 9,99 dollars par mois, Amazon propose de télécharger un nombre illimité de livres. Les éditeurs toucheront le prix total de l'e-book dès que le client en aura lu un certain pourcentage.

Amazon est en train de tester une offre d'abonnement à une librairie numérique : Kindle Unlimited. Pour 9,99 dollars par mois, les clients pourront télécharger un nombre illimité de titres parmi les 600 000 en catalogue, selon une page de présentation mise en ligne puis retirée par l'e-marchand. Ce catalogue ne représente actuellement qu'un petit tiers de l'ensemble de l'offre Kindle, en particulier parce que les cinq plus grands éditeurs n'acceptent pas ce modèle de "vente en gros".

Le modèle de revenus ne leur semble pourtant pas défavorable. En effet, d'après Publishers Lunch, Amazon prévoit de rémunérer l'éditeur par une commission dès qu'un utilisateur lira un certain pourcentage du livre, commission dont le montant sera égal au prix du livre électronique. Scholastic, éditeur de "Hunger Games", aurait pour sa part obtenu d'être rémunéré dès que ses ouvrages seraient ouverts.

Kindle Unlimited sera-t-il rentable pour Amazon, dont  le programme Prime à 99 dollars par an inclut déjà la location d'e-books ? Plus les clients liront de livres, plus le total des commissions à verser aux éditeurs se rapprochera voire dépassera le montant de l'abonnement. Et au prix moyen des best-sellers numériques (6,30 dollars environ d'après Digital Book World), les utilisateurs devront lire au moins 20 ouvrages par an pour rentabiliser leur abonnement. Ce que ne fait qu'un Américain sur sept, selon Pew Research. Amazon devra donc cibler beaucoup plus large que cette population de gros lecteurs. Et rien ne dit que 9,99 dollars par mois ne sera pas trop cher.