La Fnac dégringole en bourse le premier jour de sa cotation

Le titre de la Fnac a perdu 10% quelques minutes après son introduction. Comme prévu, sa nouvelle vie en bourse s'annonce difficile.

Introduire la Fnac en bourse s'annonçait périlleux. Son premier jour de cotation le confirme. Le cours de bourse du marchand a perdu 10% depuis ce matin, passant de 22 euros à l'ouverture à moins de 20 euros quelques minutes plus tard. La chute aurait pu être pire si le prix d'introduction, un temps évoqué à 25 euros, avait été plus élevé. Cette baisse a notamment été entraînée par la vente massive des titres de certains actionnaires obligés de respecter leurs règles d'investissement (secteur du luxe, sociétés du CAC 40...). La liquidation de Virgin Megastore il y a quelques jours et les difficultés de Pixmania n'ont pas non plus participé à susciter la confiance du marché.

Avec un chiffre d'affaires en berne de 5,3% au premier trimestre, un marché qui décroît, la Fnac va devoir rapidement démontrer sa capacité à rebondir. Elle peut toutefois compter sur Artemis (holding de la famille Pinault), qui s'est engagé à rester à son capital pendant au moins trois ans. A cette échéance, Artemis détiendra encore au moins 25% du marchand.

Fnac / PINAULT