Les événements qui font le plus vendre en ligne Des investissements pub répartis proportionnellement

Comment se traduit l'anticipation de ces pics de vente sur les investissements publicitaires des e-commerçants ? Chez La Redoute, ces investissements sont répartis en fonction de l'attendu en termes de ventes. "Lui-même est fonction des exercices précédents, ainsi que des ambitions pour cette année, donc des parts de marché à acquérir", précise Anne-Véronique Baylac.

A ceci s'ajoute un petit supplément à Noël. "Nous commercialisons désormais des jouets sur notre marketplace. Or nous avons encore un travail à faire pour que les consommateurs associent le jouet à La Redoute. Nous investissons donc aussi pour que le client pense davantage à nous dans ces circonstances."

Chez Pixmania, les investissements publicitaires sont strictement proportionnels aux ventes anticipées : "En fonction de la répartition que nous prévoyons du chiffre d'affaires, nous allouons le budget pub correspondant", souligne Ulric Jérome. Ceci même si certains mois coûtent plus cher à l'e-commerce : en octobre, les internautes regardent beaucoup mais achètent moins. Un investissement compensé par la transformation meilleure en décembre.

Ulric Jérome met d'ailleurs en garde contre une répartition des investissements qui donnerait une prime à une période de l'année, Noël le plus souvent, plus apte à séduire de nouveaux clients. "Dans l'e-commerce, le coût d'exploitation est très élevé sur la partie trafic. Sur-investir est donc très risqué." Mieux vaut donc s'en tenir aux ventes que l'on anticipe.

Noel / La Redoute