Info JDN : Pixmania rachète Grosbill à Auchan

Mutares, propriétaire de Pixmania, vient de racheter Grosbill à Auchan pour fusionner les deux activités. Les deux sites marchands continueront de cohabiter.

[Mise à jour, 16:02] Mutares a confirmé dans un communiqué avoir émis "une offre irrévocable pour racheter 100% des parts de Grosbill au groupe Auchan". D'autres annonces suivront après la consultation des représentants du personnel de Grosbill, ajoute le fonds allemand propriétaire de Pixmania.

Selon nos informations, le fonds allemand Mutares, propriétaire depuis 2013 de Pixmania, vient de racheter Grosbill à Auchan pour fusionner les deux activités. Les directions ont trouvé un accord cette semaine et le comité d'entreprise de Grosbill est actuellement consulté. Auchan, engagé dans une stratégie de marque unique, se débarrasse donc ainsi de son site spécialisé.

Les deux e-commerçants de high-tech sont en perte de vitesse depuis plusieurs années. Toujours selon nos sources, Grosbill enregistrerait un chiffre d'affaires annuel compris entre 100 et 120 millions d'euros. Quant à Pixmania, il pourrait ne pas avoir atteint les 200 millions d'euros qu'il prévoyait pour son exercice clôturé fin avril.

Mutares envisageait précédemment de céder Pixmania, pour lequel il avait rencontré plusieurs acquéreurs potentiels. Il était aussi question de vendre séparément le site marchand et la filiale de délégation eMerchant, qui gère en particulier la logistique de l'activité e-commerce non alimentaire de Carrefour. Finalement, la solution retenue a été celle de la consolidation.

Le segment de la high-tech, le premier à avoir décollé en ligne, souffre en effet depuis des années d'une stagnation des ventes et de marges de plus en plus minces. Pour financer leurs pertes ou profiter du pouvoir de négociation à l'achat de grands groupes, Cdiscount s'est ainsi adossé à Casino et Rueducommerce à Altarea. Isolé face à la concurrence d'Amazon, des click&mortar et des ex pure players, Pixmania voit ses ventes dégringoler depuis quatre ans. Se rapprocher de Grosbill a donc du sens pour stopper l'hémorragie... surtout si l'opération s'assortit d'un engagement d'Auchan pour accompagner les achats de l'entité issue de la fusion des deux sociétés, dont les sites cohabiteront.

Pixmania / Grosbill