Les bagues connectées de Ringly sur la voie du succès

Une levée de 5 millions de dollars auprès d'Andreessen Horowitz, un accord de distribution avec Bloomingdales, bientôt d'autres bijoux connectés... Carton plein pour la start-up newyorkaise.

Tout sourit à Ringly. La société de Christina Mercando conçoit et fabrique des bagues en or 18 carats qui se connectent à votre smartphone et vibrent ou s'éclairent lorsque vous recevez un appel, un SMS ou une notification. Le paramétrage se fait via l'application mobile de Ringly. La start-up, qui avait déjà levé 1 million de dollars d'amorçage mi-2013, boucle aujourd'hui un tour de table de 5,1 millions de dollars mené par le fonds star Andreessen Horowitz, qu'accompagnent High Line Venture Partners et Silas Capital. De quoi permettre à la société d'accroître sa production, de développer de nouvelles lignes de bijoux au-delà des bagues et, enfin, d'étendre son réseau de distribution naissant.

Car Ringly vient par ailleurs de signer des accords avec le site d'e-commerce Shopbop, qui proposera ses bagues à partir de février, ainsi qu'avec la chaîne de grands magasins Bloomingdales, qui les commercialisera sur son site marchand à partir de mars. La start-up débute pourtant tout juste la vente de ses bagues puisqu'en précommande sur Ringly.com depuis juin 2014, elles n'ont commencé à être expédiées qu'en décembre. Si Christina Mercando ne prévoit pas de vendre sa technologie en marque blanche à des joailliers, elle compte en revanche développer des partenariats avec des marques et des designers et signer d'autres accords de distribution encore.


A lire aussi sur le JDN :