Sony condamné sur l'interopérabilité, avant Apple ?

Sony vient d'être condamné par le Tribunal de Grande Instance de Nanterre pour vente liée et tromperie. En effet, en 2004 l'UFC-Que Choisir avait porté plainte contre Sony France et Apple France, et leurs sites de téléchargement respectifs (iTunes et Sony Connect). En cause, des plaintes de consommateurs concernant l'impossibilité d'écouter les fichiers musicaux achetés dans ces boutiques sur d'autres appareils que ceux des deux marques. Le groupe japonais Sony a été condamné le premier suite à une décision du tribunal en date du 15 décembre. Il a été demandé à la firme de préciser sur l'emballage de ses appareils de gamme Net WM que seuls les fichiers en provenance de Sony Connect pouvaient y être lus, sous peine de 1.000 euros par jour de retard. Par ailleurs 10.000 euros de dommages et interêts devront être versés à l'UFC-Que Choisir, et le compte-rendu du jugement devra être affiché sur le site du groupe Sony, qui n'a pas commenté. De son côté le jugement d'Apple, attaqué pour les mêmes raisons, devrait être rendu d'ici à la fin janvier.

Apple / Sony

Annonces Google