5 conseils pour bien sourcer ses produits en Chine avec Alibaba 5. Bien cadrer sa relation avec le fournisseur

Lorsque l'on entame une relation avec les fournisseurs, on a tout intérêt à acheter et faire expédier des échantillons qui permettront de mieux évaluer leur sérieux. "Il faut demander trois échantillons : un que l'on garde, un échantillon signé pour l'usine et un pour l'inspecteur qui effectuera le contrôle final", estime Sébastien Breteau.

Et bien sûr, il est très important de bien préciser son cahier des charges pour éviter tout malentendu. Descriptif détaillé du produit, packaging, exigences de sécurité, pays où l'article sera vendu (puissance électrique et autres données locales associées), délais à respecter, prévisions de volumes à moyen terme... Tout ce qui n'est pas bien défini dès le départ peut être sujet à litiges par la suite.

bureaux d'alibaba
Bureaux d'Alibaba © S. de P. Alibaba

Une fois qu'on a trouvé le produit et le prix qui conviennent, il est temps d'aller sur place. A cette fin, des sociétés tierces proposent aux importateurs des services de contrôle qualité. C'est le cas d'AsiaInspection, d'Interteck ou encore de SGS, qui réalisent notamment des audits d'usines. "Pour 600 dollars environ, l'inspecteur vérifiera la taille de l'usine, ses procédés de fabrication ou encore son respect des droits sociaux et des règles environnementales", souligne Sébastien Breteau.

Enfin, le PDG d'AsiaInspection recommande de conditionner la transaction à une inspection qualité des produits fabriqués. "Au moment de passer commande, il est important de préciser au fournisseur qu'avant de déclencher le paiement et l'expédition, on exigera un rapport d'inspection qualité qui servira à vérifier que les produits sont satisfaisants."

Si l'on suit toutes ces étapes, tout devrait bien se passer, conclut-il.

Chine / Alibaba