Que sont devenus les Meilleurs Espoirs de l'E-Commerce ? Expertissim : espoir 2011

Le Meilleur Espoir E-Commerce 2011 était Expertissim, marketplace d'objets d'art, de bijoux et de meubles anciens, expertisés et garantis, lancée début 2008 par Gauthier de Vanssay et Igor Montoussé. eBay occupe le marché "brocante" des articles inférieurs à 300 euros et les grandes maisons comme Christie's et Sotheby's se positionnent au-delà de 15 000 euros. Expertissim est le premier à offrir une solution au marché intermédiaire, ventre mou du marché de l'art abandonné par les autres acteurs. "Nous avons su développer un modèle spécifique à ce segment, qui allie l'expertise indispensable pour établir la confiance et la maîtrise de la logistique, véritable clé du succès."

Une première levée de 1 million d'euros conclue en septembre 2009 auprès de Nextstage avait permis à Expertissim de se lancer sans tarder à l'international grâce à des sites en anglais et en chinois. L'e-commerçant réalise un second tour de table de 5 millions d'euros en septembre 2013 auprès de CIC Capital Privé, qui lui permet d'accélérer encore. "En 2014, nous avons ouvert un entrepôt de 1000 mètres carrés à Saint-Ouen pour le stockage et les expéditions, ainsi qu'un bureau de sourcing en Espagne et en Belgique", souligne Gauthier de Vanssay. La place de marché se dote aussi d'une nouvelle version full responsive de son site, mise en ligne fin septembre, qu'accompagne bientôt la campagne "Adopte un objet d'art".

Développer le sourcing, notamment à l'étranger

Expertissim porte également son offre à plus de 30 000 références uniques, une belle progression qui lui permet de prévoir un chiffre d'affaires de près de 10 millions d'euros cette année. 25% des ventes sont réalisées dans l'un des 79 pays étrangers où la société est active. "La croissance est encore beaucoup plus forte à l'international, où notre marge de progression est plus conséquente aussi", estime l'entrepreneur. Expertissim mise en particulier beaucoup sur la Chine, où il a cette année développé des modes de paiement spécifiques, avec Adyen, pour mieux s'adapter au marché. 2014 a aussi vu l'arrivée de Cyrille Coiffet, ancien DG France de HomeAway, en tant que DG de la marketplace.

L'an prochain, l'e-commerçant souhaite développer encore son catalogue pour consolider sa position de leader de la vente en ligne d'objets d'art. Il prévoit également d'ouvrir des filiales dédiées au sourcing en France et à l'étranger. Et devrait mettre en œuvre un certain nombre de partenariats pour étendre encore son activité : "Un gros partenariat est en cours de négociation avec un magazine et un acteur incontournable du marché de l'art français. D'autre part, d'autres partenariats avec des sites américains et chinois vont permettre de soutenir la demande à l'étranger." En 2015, Expertissim se donne pour objectif d'entrer dans le top 15 des maisons de ventes aux enchères françaises.
gauthier de vanssay et igor montoussé, aux favor'i 2011
Gauthier de Vanssay et Igor Montoussé, aux Favor'i 2011 © C.Debise / JDN

Fevad