Les dépenses en ligne mondiales vont augmenter de 17% par an

Une étude de Xerfi Global révèle que les acteurs du e-commerce recentrent leur stratégie sur le multi-canal. Une lueur d'espoir pour les distributeurs physiques.

Le marché du e-commerce ne cesse de se développer dans le monde. Malgré un contexte de crise économique et de baisse de consommation, les grandes enseignes (Amazon, eBay, Rakuten, Alibaba...) voient leurs résultats croître chaque année. Entre le premier trimestre 2012 et le premier trimestre 2013, elles ont enregistré une croissance de leur chiffre d'affaires comprise entre 15 et plus de 20%, selon Xerfi Global. L'institut d'études économiques assure que les dépenses en ligne mondiales devraient augmenter de 17% par an en moyenne à l'horizon 2016.

Pourtant, les géants du e-commerce pourraient être affectés par la mutation du marché et de son environnement. Après les avoir extrêmement favorisés fiscalement pour aider à leur développement, de nombreux pays envisagent de revenir sur les mesures d'exemption fiscale, comme aux Etats-Unis, et d'optimisation fiscale, comme en Europe. De nouvelles réglementations qui pourraient coûter aux enseignes plusieurs milliards d'euros chaque année.

Pour continuer à se développer, les acteurs du commerce en ligne sont de plus en plus nombreux à s'intéresser au modèle web-to-store, une approche multicanal qui intègre des solutions Internet (sites web, places de marché en ligne), mobiles (applications de m-commerce) et physiques (retrait en magasin, showrooms...).

CANAL + / Chiffre d'affaires