Zara se lance enfin dans la vente en ligne


Le groupe espagnol Inditex a annoncé le lancement prochain de la boutique en ligne de sa marque phare, Zara. La France fait partie des six premiers pays ouverts.

Zara s'apprête à commercialiser ses collections sur Internet, a annoncé sa maison-mère Inditex, leader de la vente de vêtements en Europe et également propriétaire des marques Massimo Dutti et Bershka. La collection automne/hiver de Zara sera prochainement mise à la disposition des cyberacheteurs espagnols, français, allemands, britanniques, italiens et portugais. La boutique en ligne sera ensuite progressivement étendue à l'ensemble des marchés où la marque est présente.

Ce lancement constitue "un pas stratégique important, dans le cadre de la recherche permanente du groupe pour offrir le meilleur service", a indiqué le vice-président d'Inditex, Pablo Isla. Le groupe espagnol, qui annonçait ses résultats semestriels, a subi une baisse de 8 % de son bénéfice net à 375 millions d'euros. Plusieurs de ses marchés sont en effet en crise, à commencer par l'Espagne qui représente environ un tiers des ventes d'Inditex. Ses ventes totales sont toutefois en hausse de 7 % à 4,86 milliards d'euros, soutenues par les ouvertures de magasins : 166 points de vente ouverts au premier semestre portent à 4 430 le nombre total de magasins opérés par le groupe, présent dans 73 pays.

Entre Zara et le suédois H&M - autre groupe textile à l'envergure européenne, qui pour sa part vend en ligne depuis des années en Scandinavie, en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas -, l'Espagnol sera donc le premier à dégainer en France et en Europe du Sud. Il avait récemment testé la vente en ligne sur les produits de sa marque Zara Home.

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) s'attend à ce que les grandes enseignes brick and mortar, qui en France tardent souvent à se lancer dans le e-commerce, reprennent à moyen terme une position prépondérante sur Internet, à l'image des marchés britannique ou américain. "Lorsque les Zara, H&M et Celio - et avec eux toutes les grandes chaînes de vente de détail - arriveront sur Internet, l'e-commerce se développera encore considérablement", assure ainsi François Momboisse, président de la Fevad.

Zara