Cinq conseils pour bien louer sa base de contacts Estimer la valeur de sa base

C'est la question qu'un grand nombre d'éditeurs de sites se posent : "combien peut valoir ma base de contacts ?" La réponse est loin d'être simple, tant la valeur d'une base repose sur de nombreux critères. En plus du nombre d'enregistrements contenus dans une base, la quantité d'informations détenues pour chacun d'eux est également importante. "Si vous disposez d'une base bien qualifiée, vous êtes intéressant aux yeux des annonceurs à partir de 5 000 membres", estime Patrick Pedersen, directeur général de Maximiles. En fonction de la qualité de la base, les prix de location peuvent aller de 5 à plus de 300 euros pour un millier de contacts

 

En dehors des informations incontournables dont se doit de disposer tout propriétaire de base, certaines informations ont plus de valeur que d'autres. Un numéro de téléphone fixe a, par exemple, moins de valeur qu'un numéro de mobile que les internautes ont moins souvent tendance à fournir à une entreprise en laquelle ils n'ont pas nécessairement confiance. Evidemment, la "fraîcheur" de ces informations fait monter la valeur d'une base. C'est notamment pour cette raison qu'un e-mail actif a plus de valeur qu'une adresse postale : sur une année, le taux de déperdition des adresses e-mail peut représenter le quart d'une base, contre seulement 5 % pour des adresses postales. 

 

"D'une manière générale, il est important que le tarif de location d'une base soit cohérent avec le marché, mais aussi avec la qualité de la base et ses performances", explique Laurent Judkiewicz, directeur marketing de Directinet. "Les critères de segmentation de base ne comptent quasiment pas dans le prix de location d'une base. En revanche, plus les informations qu'elle contient sont rares, plus une base vaut cher." Le fait d'être en mesure de connaître les intentions d'achat de ses contacts fait par exemple partie des critères recherchés par les annonceurs. 

Autour du même sujet