Marketing direct : comment les annonceurs misent sur le digital Le manque de connaissances reste le premier frein au digital

L'écrasante majorité (91 %) des annonceurs n'ayant pas recours à des opérations de marketing direct en ligne ou sur mobile explique ce choix par un défaut de connaissances, qu'elles concernent les usages de ces leviers digitaux (45 %) ou les retours à attendre d'opérations en ligne (41 %). 38 % des annonceurs n'utilisant pas le digital pour leurs opérations de marketing direct invoquent par ailleurs des enjeux inadaptés au canal Web.

Marketing mobile / Fidélisation