Comment les acteurs du BtoB utilisent le marketing participatif Les acteurs étrangers, davantage en attente d'expertise

Contrairement aux annonceurs français, les annonceurs étrangers ne considèrent pas l'aspect financier comme le principal frein au marketing participatif. Les entreprises étrangères sont en effet davantage préoccupées par la piètre qualité des contenus générés par les internautes (51 %) et leur manque d'expertise en matière de marketing 2.0. Les annonceurs étrangers semblent donc moins centrés sur le seul retour sur investissement et font preuve de plus de maturité dans leur approche de ce levier marketing.

Retour sur investissement