Ces services innovants découverts au salon e-Marketing 2015 Azalead : du retargeting pour les acteurs du BtoB

Azalead a retenu l'attention du monde des médias il  y a près d'un mois en annonçant une levée de fonds de 2 millions d'euros et en clamant haut et fort sa volonté de dépoussiérer un monde du marketing BtoB. L'un de ses cofondateurs, Nick Heys, dénonçait alors les limites du ciblage par emails qui a aujourd'hui court, rappelant que seulement 2% des internautes qui visitent un site laissent leurs coordonnées et 20% d'entre eux ouvrent leurs emails.

Un tracking sur l'IP plutôt que les cookies

La promesse d'Azalead est de permettre à ses clients de recibler les visiteurs professionnels de leurs sites via de l'emailing, du phoning ou de l'achat display. Là où les acteurs traditionnels du retargeting s'appuient sur les cookies, la start-up déploie une technologie d'identification qui lui est propre (en couplant l'adresse IP et d'autres informations) pour identifier les entreprises qui visitent le site de son client. Une PME pourra ainsi savoir, quasiment en temps réel, dans quelle société travaille tel visiteur, combien de fois il a visité le site et sur quelles pages. Azalead s'appuie pour se faire sur la base de données de près de 280 000 adresses IP et quelques 75 000 entreprises dont elle dispose. Une base de donnée qu'elle alimente en outre via son offre de base, gratuite en dessous de 100 contacts, qui lui permet d'améliorer la pertinence de ses algorithmes grâce au machine learning. Une fois les cibles identifiées, le service alerte  les commerciaux via une notification sur leur smartphone lorsque leurs comptes-cibles sont le plus susceptible d'être contactés. Connectée à l'API de Salesforce et à la base de données de BVD Infos, l'application intègre même les contacts à privilégier pour amorcer des discussions. 

C'est à l'occasion du salon emarketing que le start-up a annoncé le déploiement de sa solution de retargeting display. Azalead prend en charge le paramétrage des comptes cibles, la construction des bannières et l'établissement de scénarios de campagne. "On adapte vraiment les techniques du reciblage aux besoins du BtoB avec une pression moins forte et plus diffuse dans le temps", précise Stéphanie Kidder, directrice marketing de la solution. La start-up qui compte 25 salariés travaille aujourd'hui avec plus de 550 entreprises BtoB dans 47 pays

Autour du même sujet