Kazaa se refuse au filtrage par mot clé

Selon l'injonction formulée en septembre 2005 par la Cours fédérale australienne, le réseau de peer-to-peer devait mettre en œuvre un système de filtre par mot clé avant le 5 décembre. Sharman Networks, le propriétaire de Kazaa, ne s'est pas plié à la décision de justice et a préféré empêcher les téléchargements pour les internautes utilisant le réseau depuis l'Australie. Une décision que l'Australian Record Industry Association interprète comme une attitude de "mépris envers le tribunal". L'ARIA ne compte pas en rester là et annonce vouloir poursuivre la procédure pour violation d'injonction.

Annonces Google