Publicis se paie l'agence Nurun pour 87 millions d'euros

Basée à Montréal, l'agence digitale enregistre un chiffre d'affaires 2013 de 97 millions d'euros environ, dont 17 millions réalisés en France.

L'agence digitale Nurun change de mains. Rachetée 76 millions de dollars canadiens en 2008 par le groupe canadien de télécoms et de divertissement Québecor, elle est revendue à Publicis pour 125 millions de dollars canadiens, soit 87 millions d'euros. Employant 1100 salariés, Nurun affiche un chiffre d'affaires 2013 de 139 millions de dollars canadiens, soit 97 millions d'euros, dont 17 millions en France. Basée à Montréal, le Canada est son premier marché. Mais l'agence est également très active aux Etats-Unis, en France, en Chine, ainsi qu'en Italie et en Espagne. Son portefeuille de clients inclut notamment L'Oréal, LVMH, Walmart, Sony, Adidas, Google et Tesla.

C'est son activité de conseil en communication digitale, teintée d'e-commerce, qui lui apporte l'essentiel de ses revenus. Toutefois, au Québec, Nurun reste aussi positionnée sur son domaine historique des services informatiques. Par cette acquisition, Publicis renforce bien sûr ses compétences dans le numérique, d'autant que le groupe publicitaire français annonce vouloir conserver le management de la société. Jacques-Hervé Roubert reste d'ailleurs aux manettes en tant que président et CEO de Nurun.

Publicis ne devrait pas s'arrêter là. Son PDG Maurice Lévy ne cache pas son intention de procéder à d'autres opérations de croissance externe, en particulier dans le digital. Nul mot toutefois du projet de rachat de Criteo, que la rumeur lui prête depuis huit jours (lire Pourquoi Publicis aurait intérêt à racheter Criteo, du 29/08/2014).

Publicis / Nurun