Les TPE créent des emplois grâce à l'e-commerce


40 % des TPE ayant ouvert un site marchand ont aussi créé des emplois, selon une étude menée par l'Acsel et PowerBoutique.


40 % des TPE ayant ouvert un site de vente en ligne ont créé au moins un emploi grâce au Web, rapporte une étude menée en juin 2009 par l'Association de l'Economie numérique (Acsel) et PowerBoutique auprès de 3 000 entreprises de moins de 25 salariés. Chez ces sociétés e-commerçantes, 32 % ont engagé une personne et 55 % en ont embauché plus de trois. De plus, l'activité Web de ces TPE est récente puisque la moitié d'entre elles ont ouvert leur site marchand en 2008 ou en 2009 (et 71 % en 2007 ou après). Les très petits e-commerçant se montrent par ailleurs optimistes, 40 % prévoyant de recruter à nouveau à partir de 2010.

Si la crise ne semble pas avoir ralenti l'activité e-commerce des TPE, celles-ci font toutefois face à d'importants défis. Interrogées sur les principales difficultés auxquelles elles sont confrontées, ces entreprises mentionnent avant tout l'acquisition de clients : 52 % craignent la concurrence et 50 % appréhendent la gestion du marketing et de la communication. En outre, 35 % évoquent le manque de confiance des internautes et 34 % la complexité à être informé des règles juridiques.

69 % des sociétés interrogées rappellent que leur site marchand n'est pas leur unique point de vente. 63 % d'entre elles possèdent une boutique physique, 21 % effectuent de la vente directe - soit à domicile, soit sur les marchés - et 15 % font de la vente en gros. Les sites de e-commerce de TPE ne semblent d'ailleurs pas cannibaliser leurs autres activités, puisque 82 % de celles qui travaillent sur plusieurs canaux de distribution déclarent que leur site a permis de développer un chiffre d'affaires supplémentaire sans pour autant pénaliser les autres canaux. 51 % des e-commerçants interrogés ont en outre constaté qu'Internet leur apportait plus de 25 % de chiffre d'affaires supplémentaire. Ils sont tout de même 67 % à juger que la progression de leurs ventes en ligne a été plus lente que ce qu'ils avaient anticipé.

Acsel / Chiffre d'affaires