En quoi l’arrivée de l’iPhone va changer le marché du mobile

L'iPhone va imposer un nouveau modèle économique aux opérateurs télécoms mais aussi contribuer à changer les habitudes de consommation des utilisateurs. Cela impactera les plate-formes des fournisseurs télécoms. Il leur faut donc mettre à jour leur infrastructure.

Après un lancement en fanfare aux États-Unis et dans certains pays européens, l'iPhone d'Apple est sur le point d'arriver en France. Cela serait un nouveau modèle de n'importe quel autre fabricant, la nouvelle ne serait pas si importante. Mais comme souvent, Apple attaque un nouveau marché avec des idées marketing innovantes, comme la marque l'a déjà fait pour le téléchargement de musique avec son duo iPod/iTunes. Et si l'on considère le buzz généré par l'iPhone depuis son annonce, force est de constater que l'attente devient de plus en plus forte au fur et à mesure que la date officielle de mise en rayon approche. Seuls quelques produits récents ont généré autant d'expectative de la part des futurs clients et autant de remue-ménage sur leurs marchés.  Mais quel sera l'impact réel de ce produit sur son marché ?

Une nouvelle ergonomie

Tout d'abord, si le produit en lui-même n'est pas le plus pointu techniquement, il va procurer une toute nouvelle expérience par son design et son interface utilisateur. En établissant un nouveau standard d'ergonomie du terminal, l'iPhone va très certainement aider à réduire la complexité d'utilisation d'un portable pour surfer sur le Net. Il permettra ainsi une adoption plus large et un usage plus répandu de l'Internet mobile et du même coup développera le trafic de données à partir des téléphones qui pourrait finir par égaler la voix ou les SMS. Il est d'ailleurs intéressant de remarquer que plusieurs fabricants ont lancé récemment des modèles où l'interface utilisateur est le point clé et qui vont participer eux aussi au développement du Web mobile.
 
Un nouveau modèle économique

Ensuite, même si les exclusivités sur les terminaux sont quelque chose de courant, Apple est en train d'imposer un modèle économique de partage des revenus que les opérateurs ont évité pendant des années. Mais l'iPhone, encore une fois, change l'équation et ne demande pas seulement des miettes mais une part très significative du chiffre d'affaires généré.

Bien entendu, l'exclusivité sur l'iPhone permettra aux différents opérateurs d'améliorer leur image et d'attirer des clients gros utilisateurs des réseaux mobiles, mais cela les aidera aussi à développer de nouveaux services, de nouveaux contenus et des partenariats inédits qui, autrement, auraient mis beaucoup plus de temps à se mettre en place.

Il est vrai que le partage de revenus existe depuis longtemps à petite échelle avec les fournisseurs de contenus mais avec l'intrusion d'Apple comme troisième acteur de l'échange et le développement rapide de nouveaux services données, les opérateurs vont avoir besoin d'une solution de transaction capable de traiter à la fois des transactions multi-services complexes et les reversements aux partenaires.

De nouvelles offres illimitées en perspective
 
Le lancement de l'iPhone va également obliger le marché télécoms à repenser sa manière de facturer le trafic données aux utilisateurs, avec des offres Internet mobile en "illimité" tant de la part des opérateurs de l'iPhone que des concurrents. Cela aussi va aider au développement de ces services mais va entraîner une plus grande complexité dans les transactions des opérateurs. Ils devront alors jongler entre les "multiple-play", les appels voix, le trafic données pour des clients qui utiliseront parfois tous ces services en même temps. Ils auront donc besoin d'une plate-forme transactionnelle particulièrement flexible et performante afin de tirer le profit optimal de chaque opération, au moment où leur croissance ralentit.

Un effet catalyseur sur la publicité sur mobile
 
Enfin, on espère que l'iPhone va catalyser la publicité sur mobile, un marché qu'une étude du cabinet Informa Telecoms & Media estime à plus de 11,3 milliards de dollars en 2011. Afin d'atteindre ces chiffres, les opérateurs auront besoin de mettre en avant la valeur de leur réseaux, ce qui n'est possible qu'en connaissant parfaitement leur clients et leurs habitudes afin de pouvoir cibler la publicité au plus près de leurs centres d'intérêt. Pour vraiment récolter tous les bénéfices de l'iPhone et des terminaux orientés contenus en termes de revenus publicitaires et de trafic, les opérateurs doivent être prêts à supporter le nombre croissant de transactions de facturation des abonnés et de partage de revenus avec les partenaires.
 
Alors que l'on pensait que le marché des télécoms allait atteindre une certaine maturité, ces changements vont ouvrir de nouvelles opportunités et entraîner des changements radicaux dans les habitudes des utilisateurs.

Autour du même sujet