Quand le e-commerce redessine la démographie française

Les apparences sont souvent trompeuses ! En fait, le vendeur en ligne type aurait plutôt la cinquantaine, habite à la campagne ou dans une petite ville. Il blogue peu, travaille en famille et apprécie avant tout la flexibilité de ses horaires de commerçant en ligne.

Quand on vous dit e-commerçant, vous imaginez quoi ? Un parisien trentenaire en Smart avec attaché-case ? Une working-girl en tailleur avec café à la main et oreillette bluetooth greffée à l'oreille ?
Les apparences sont souvent trompeuses ! En fait, le vendeur en ligne type aurait plutôt la cinquantaine, habite à la campagne ou dans une petite ville. Il blogue peu, travaille en famille et apprécie avant tout la flexibilité de ses horaires de commerçant en ligne.  Zoom sur 3 profils à contre-courant des autres secteurs d'activité* :

Les séniors
Dans le e-commerce, la maturité et l'expérience professionnelle priment !
-              Seuls  3% ont moins de 25 ans !
-              51% des commerçants en ligne ont entre 35 et 49 ans.
-              25% sont âgés de 50 à 65 ans.
Quant aux soi-disant compétences informatiques, elles ne sont nullement nécessaires dans le e-commerce : le coeur de métier d'un vendeur en ligne, c'est bien le commerce. Avec une bonne plateforme de commerce en ligne, il lui suffit de savoir répondre aux mails, ajouter des photos à ces fiches- produits ou encore rédiger des textes descriptifs alléchants. Ce qu'ils doivent vraiment maîtriser : la proximité avec le client, la fidélisation et la connaissance de leurs produits.

Les Mompreneurs
C'est le phénomène de l'année 2009 : les femmes qui se lancent dans l'entrepreneuriat à l'arrivée de leur enfant. Le taux de femmes créatrices d'entreprise est supérieur dans le e-commerce à tout autre secteur d'activité :
-          En France, tous secteurs confondus, 28% des chefs d'entreprise sont des femmes.
-          Selon les résultats de l'enquête Oxatis,  41% des e-commerçants sont des femmes.
Les raisons de cette proportion élevée d'entreprenautes au féminin s'explique notamment par la possibilité de bénéficier d'horaires flexibles, de travailler de son domicile mais aussi de devenir son propre patron, ce qui est bien plus rare dans d'autres secteurs, au vue des statistiques données plus haut !

Les zones rurales
Les résultats de l'étude Oxatis ont également révélé ce phénomène :
-          Alors que 2/3 des français vivent en zone urbaine,  53% des e-commerçants habitent dans une agglomération de moins de 10 000 habitants, dont 32% en zone rurale.
Le e-commerce apparait alors comme facteur de redynamisation des zones rurales : beaucoup d'e-commerçants préfèrent ainsi travailler d'un endroit agréable car ils n'ont ni contrainte de lieu ni contrainte d'horaires pour leur activité. La contrainte client, elle, demeure.
Quand aux commerçants travaillant déjà en zone rurale, vendre en ligne est le moyen idéal pour élargir leur zone de chalandise et ainsi fidéliser de nombreux clients.

On constate que le e-commerce est source d'emploi et de business pour des franges de la population française parfois mises à l'écart du monde du travail : Les séniors, les jeunes mamans, les "entrepreneuses", et les personnes résidant en zone rural ou dans de petites agglomérations.


*Tous les chiffres sont tirés de l'enquête "le profil du e-commerçant" réalisée par Oxatis en janvier 2009.

Autour du même sujet